coup droit    

les mauvaises et les bonnes formes

de préparation en coup droit

SOMMAIRE        

Utilisez aussi avec la souris le curseur de droite pour descendre dans la page

----------

Dans le livre " Mac Enroe est-il génial, " de Fabrice Raissac, aux Editions Ramsay, il est dit ceci à la page 34 :

" Ces fautes techniques limitent très certainement ces joueurs sur des coups précis, mais ne les empêchent pas d'obtenir sur ces coups-là un niveau d'efficacité minimum grâce à leurs dons naturels et à la quantité de leur entraînement. Il reste néanmoins que nous pensons que, si ces fautes techniques étaient corrigées, ces joueurs pourtant de haut niveau, pourraient probablement devenir encore plus forts. "

L'opinion de François LACAZE - C'est tout à fait mon avis et j'ajoute que si ces fautes techniques ne s'étaient pas produites au démarrage du joueur, il ne serait pas nécessaire de les corriger. En effet, il est plus facile de corriger un enfant de 8 ans qu'un adulte après 20 ans. Pendant la fin du 19ème siècle et tout le 20ème siècle, pratiquement toutes les championnes et tous les champions avaient 1 point faible voire même 2 points faibles de fond de court à cause bien souvent d'une mécanique gestuelle mal comprise. Si toutes les championnes et tous les champions avaient eu une technique plus complète, il est bien évident qu'ils auraient été plus forts encore.

----------

1 - LES MAUVAISES FORMES DE PREPARATION EN COUP DROIT

2- LES BONNES FORMES DE PREPARATION EN COUP DROIT

&&&&&&&&&&&&&&&

En ce qui concerne les bonnes formes de préparation en coup droit, revoir le dossier ou la page " Les 3 formes de préparation en coup droit, convexe, horizontale et concave ".

Il n'y a que le retour qui compte avec des points de départ de retour ( revoir " Le principe mécanique de la raquette en coup droit ), mais une bonne forme de préparation permet tout de même une meilleure liaison entre l'aller et le retour c'est à dire entre la préparation et le mouvement de retour.

&&&&&&&&&&&&&&&

1 - LES MAUVAISES FORMES DE PREPARATION EN COUP DROIT.

ATTENTION : Tous ces dessins ne sont pas le fruit de l'imagination, mais décalqués de photos

Explications - William Tilden - Patty - Higueras - Jauffret - Haillet - Lendl - Noah - Potier - Mezzadri - Rosset - Edberg - Luna - Martinez - Sampras - Kafelnikov - Gasquet - Roddick

&&&&&&&&&&&&&&&

EXPLICATIONS

Il n'y a que le retour qui compte avec des points de départ de retour ( revoir " Le principe mécanique de la raquette en coup droit ), mais une bonne forme de préparation permet tout de même une meilleure liaison entre l'aller et le retour c'est à dire entre la préparation et le mouvement de retour.

En fin de préparation, quand la raquette est au point de départ de retour, le tamis de la raquette doit être perpendiculaire au sol et il doit l'être aussi à l'impact. Il est donc préférable, pendant toute la préparation ( c'est à dire le déplacement de la raquette de la position d'attente à la fin de la préparation ) de garder le tamis perpendiculaire au sol de préférence. Cela permet d'avoir le poignet dans une position toujours naturelle.

Si le tamis n'est pas perpendiculaire au sol pendant la préparation, mais parallèle par exemple, c'est qu'il y a un mauvais mouvement du poignet qui entraîne une levée du coude en arrière. Et comme au point de départ de retour, le tamis doit être impérativement perpendiculaire au sol puisque le joueur ne peut pas jouer avec le tranchant de la raquette, il va falloir redresser ce tamis qui est parallèle au sol et le replacer perpendiculairement au sol. Ce redressement en quelque sorte obligatoire peut entraîner très souvent une mauvaise liaison entre l'aller et le retour.

Une mauvaise préparation n'empêchera pas un grand coup droit, mais peut sur l'ensemble de la partie entraîner des baisses de régime. Voici ci-dessous quelques exemples de mauvaises préparations ou préparations compliquées. Des champions s'en accommodent, mais je reste persuadé qu'avec une préparation plus simple, le coup droit du joueur en question serait plus efficace et plus régulier. Cette correction doit être faite le plus tôt possible entre 8 et 12 ans, car il est toujours plus difficile de corriger un adulte après 20 ans.

ATTENTION : Tous ces dessins ne sont pas le fruit de l'imagination, mais décalqués de photos.

&&&&&&&&&&&&&&&

William TILDEN, né le 10 février 1893, décédé le 5 juin 1953. C'était un joueur Américain exceptionnel de 1,88m; il avait une excellente volée et un service puissant. Tilden était le monstre sacré du tennis américain. Il était avec Johnston les deux joueurs les plus célèbres du tennis aux U.S.A.. Tilden a gagné trente quatre matches sur quarante et un en Coupe Davis. William TILDEN est le partenaire de William JOHNSTON en coupe Davis ( Voir le coup droit de Johnston dans la page " Les prises de raquette en coup droit " et également dans cette même page ci-dessus.

Ci-dessous , séquence de 8 dessins décalqués du coup droit de William Tilden. On retrouvera pour illustrer ce coup droit les positions identiques de Tilden confer : 1) Le Tennis de René Lacoste, Editions Grasset, 1928 : 9 photos. Egalement 2) Dans le Livre 500 ans de tennis, Editions Hatier, 1976, page 156 : 7 photos.

ATTENTION : Tous ces dessins ne sont pas le fruit de l'imagination, mais décalqués de photos.

Dessin n° 1. Tilden est en position d'attente et il a déterminé la direction de la balle. Il est en prise de raquette Western.

Dessin n° 2. Tilden a cassé son poignet, ce qui fait légèrement relever son tamis de raquette. Cette préparation de Tilden n'est pas simple.

Dessin n° 3. Tilden a tendu le bras en arrière, ce qui n'est vraiment pas utile. Cette façon de tirer le bras en arrière ne doit pas être enseignée dans les écoles de tennis.

Dessin n° 4. Tilden a terminé la mise à niveau. La raquette se trouve en fin de préparation au point de départ du mouvement de retour ( position 1 revoir graphique ).

Dessin n° 5. Tilden est à l'impact, le poignet est légèrement relâché, ce qui donne un tamis de raquette légèrement plus bas que le manche. C'est une bonne position pour exercer correctement la pression.

dessin n° 6 . La raquette poursuit sa montée progressive. Tilden a exécuté un lift très horizontalisé qui donnera à la balle un maximum de vitesse. Sa prise de raquette est toujours western.

Dessin n° 7. Tilden a presque terminé son mouvement .Tilden a une préparation convexe par le haut, mais moins accentuée que la préparation de William Johnston son partenaire de Coupe Davis.

Dessin n° 8. C'est la fin d'accompagnement. le bras et la raquette s'enroulent autour de la tête, ce qui prouve la vitesse de la raquette et la puissance du coup.

L'opinion de François LACAZE : Le retour du coup droit de Tilden est excellent, mais sa préparation n'est pas très simple ( revoir ci-dessus le dessin n° 2 et n° 3. Cette correction doit être faîte bien entendu le plus tôt possible vers l'âge de 8,10 ans. Revoir le début des trois formes de préparation en bas de cette page.

&&&&&&&&&&&&&&&

Pour commander toutes les pages de mon site

( se référer aux pages index et sommaire pour avoir exactement le nombre de pages )

Il y a 31 pages en coup droit, + 17 pages en revers, + 6 pages les défauts des champions, + 8 pages erreurs et incompétences,

+ 1 page service et smash, + 1 page volée, + 1 page la technique idéale + 9 pages de divers 1 à divers 9,

---------- 

SOMMAIRE

SOMMAIRE