François LACAZE, enseignant professionnel de tennis, 30 ans de recherches sur la technique du tennis  

En passant par Mozilla Firefox tous mes textes sont très souvent exagérément soulignés ( ce que je ne m'explique pas ) ce qui n'est pas le cas en passant par Internet Explorer. Je suggère aux internautes d'aller sur mon site en passant par internet explorer

Bernard DUCOM le premier journaliste qui a officialisé mes recherches par voie de presse. Il dit ceci dans l’article le 23 septembre 1983

Qu'en matière d'enseignement de la technique du tennis tout a été conseillé à travers les époques, oui tout et son contraire. Telle '' sommité '' de 1960 dément allègrement l'enseignement de telle autre '' sommité '' postérieure ou antérieure. Des '' vérités '' énoncées en 1905 sont au fil des pages des dossiers de François LACAZE battues en brèche en 1920, remises au goût du jour 15 ans plus tard et à nouveau qualifiées d' '' hérésies '' dans des temps plus proche du nôtre. Oui, tout a été conseillé et son contraire... Il va sans dire qu'à la lumière des documents recueillis, bien des réputations solidement établies en prennent parfois un coup...

 Utilisez le curseur de droite pour descendre dans la page  -  Bernard DUCOM, La Nouvelle République des Pyrénées, 23 septembre 1983

En effet, ce n'est pas sans raison que j'ai 4 dossiers (+ de 1000 pages) de toutes les erreurs et incompétences faites pendant tout le 20ème siècle qui prouvent que toutes les fédérations de tennis du monde ne comprenaient pas la mécanique tennistique.

30 ans de recherches et de passion. Une vérité mécanique et anatomique. Un historique au service de la technique gestuelle. Une encyclopédie de la fin du 19ème siècle, de tout le 20ème siècle et du début du 21ème siècle jusqu'à la fin de l'année 2002

En effet au début de mon enseignement entre 1969 et 1972, j'ai eu avec mes élèves les pires difficultés pour les convaincre de la technique la plus élémentaire car il était conseillé tout et son contraire. Après une période pénible où j'ai failli abandonner l'enseignement du tennis, j'ai eu l'idée de montrer des documents photographiques pour prouver la véracité de ce que j'avançais et pris au jeu, j'ai après plus de 30 ans de recherches créé une importante collection sur tous les coups du tennis avec en particulier 4 dossiers ( plus de 1000 pages de toutes les erreurs et incompétences faites à toutes les époques et dans tous les pays du monde ) qui prouvent que pendant tout le 20ème siècle toutes les fédérations de tennis du monde ne comprenaient pas la mécanique tennistique ou la technique tennistique. Je démontre qu'il existe une vérité mécanique et anatomique et que les champions d'hier ont joué comme jouent les champions d'aujourd'hui et comme joueront les champions de demain. Pendant tout le 20ème siècle les champions avaient un point faible et quelquefois même 2 points faibles qui prouvent l'incompétence des fédérations tennis.

Dans la revue " Tennis et Golf " n° 415 juin 1953 page 85 René P. PELLETIER dit ceci :

" Après la faillite de la méthode dite Suzanne LENGLEN qui ne mérite aucun concordat, méfions-nous de toute récidive d'improvisation hâtive, l'affublerait-on du nom des plus grands champions ".

Suzanne LENGLEN joueuse française est classée numéro 1 mondiale en 1925 et 1926. C'est à dire dès l'existence d'un tel classement.

ATTENTION : Si vous ne faites que survoler mon site, vous pouvez avoir l'impression que c'est très compliqué et ce site peut vous paraître un peu rébarbatif. Il faut comprendre que c'est une véritable encyclopédie de la fin du 19ème siècle, de tout le 20ème siècle et du début du 21ème siècle qui ne peut pas se lire en quelques heures. Il faut la lire à toute petite dose sur plusieurs semaines, voire même pourquoi pas sur plusieurs mois en fonction de la passion de chacun. Un ami me dit : '' Pour lire tout ton site et le maîtriser, ce que j'ai fait, il faut une centaine d'heures. En réalité c'est très simple, les explications sont très claires. Je vous suggère d'en lire un peu chaque fois, 1 page par exemple et ainsi de suite. Un internaute m'envoie un mail et me dit : '' Votre site d'une clarté inégalée ''. En maîtrisant cette encyclopédie vous aurez une parfaite connaissance de la mécanique tennistique et vous serez un excellent professeur pour vous même et votre entourage familial et amical.

Utilisez le curseur de droite pour descendre dans la page.

Ma clef USB et ses 80 titres représente un livre de 1500 pages au format A4 ayant moi-même par traitement de texte fait mon livre à titre personnel

Mesdames et messieurs les internautes : 1) '' Compte tenu que j'ai passé beaucoup de temps à mes recherches tennistiques et à créer ce site + inscription à online + entretien de mes ordinateurs par un spécialiste, j'ai pensé que les internautes pouvaient m'aider à une participation en achetant ma clef USB où figurent les 75 titres et pages manquantes en m'envoyant un chèque de 60 euros correspondant à 2 à 3 heures de leçon de tennis ( c'est à dire 5 euros par mois pendant 12 mois ou encore 17 centimes par jour pour l'année ) à l'ordre de François LACAZE 9 rue maréchal FOCH - TARBES-65000- Clef USB 12 euros + suivi recommandé par la poste 3 euros 20. 2) Avec cette clef USB et ses 80 titres et votre ordinateur, vous pouvez par traitement de texte utiliser cette encyclopédie pour faire si vous le souhaitez votre propre livre ou vos propres revues. 3) Vous pouvez également pour la pub de mon site faire un double de la clef USB et la vendre par exemple à 25 euros à votre entourage de club et ainsi vous récupérerez très vite votre investissement. 4) Dans votre envoi, laissez-moi également votre adresse mail pour information complémentaire si nécessaire. 5) Vous pouvez également vous grouper à 2 ou 3 pour réduire les frais de votre commande. En vous remerciant.

Un jeune internaute m'envoie un mail et me dit : '' J'ai commandé votre clef USB que j'ai trouvé passionnante et j'ai fait des copies de cette clef USB que j'ai vendu à des camarades de mon club au prix de 20 euros (10 euros clef USB + 10 euros pour moi même) après les avoir conseillé d'aller sur votre site et non seulement j'ai récupéré mon investissement mais aussi je me fais un peu d'argent de poche. J'ajoute que je voulais faire de l'enseignement du tennis à temps plein mais après la lecture de votre page '' Les enseignants professionnels de tennis : Attention Danger ! '' j'ai complètement changé d'avis. - La réponse de François LACAZE : '' En tout cas merci pour la publicité que vous me faites dans votre club ''. En effet, chacun peut copier et coller très rapidement des clefs USB autant qu'il le souhaite et à la demande alors que pour un éditeur c'est plus difficile de rééditer un livre et surtout à la demande. 

SOMMAIRE

 

3 - Coup droit ---- 4 - Revers --- 7 - Service et smash --- 8 - Volée --- 6 - Erreurs et incompétences  5 - Les défauts des champions  ---  Divers ---

 

1-L’avis de Bernard DUCOM journaliste (article 1983) et mon livre TENNIS 15 ans de recherches pour une vérité édité en 1987

2 -Dossier : Les enseignants professionnels de tennis : Attention Danger !

3 - Mes revues la technique du tennis à petite dose éditées par les Editions du Net 126 rue du LANDY 93400 SAINT-OUEN (FRANCE)

4 Un internaute me demande : avez-vous eu un contact avec la fédération française de tennis

La confiance en soi et comment tout a commencé

Un internaute me dit : " Je trouve que toutes vos recherches sont basées sur la critique ". Critiques ou constatations

Un internaute me demande : '' Pourquoi toutes ces erreurs et incompétences pendant le 20ème siècle, comment cela est-il possible '' ?

 

Mes recherches commencées en 1972

Doué ou pas doué

Un internaute me demande : ‘’ Avez-vous sorti un grand champion ? ‘’

Un internaute me demande : ‘’ Auriez-vous aimé être le coach d’un grand joueur ? ‘’

 Un internaute me dit : '' Je trouve votre site prétentieux ''

De la même façon, un autre internaute me dit : '' Je trouve que vous manquez de modestie ''.

Un internaute me demande : ‘’ Jean GACHASSIN est le nouveau président de la fédération française de tennis, aurait-il pu devenir un très grand joueur ‘’

Une internaute me dit ceci et me demande : '' Suite à votre envoi de votre clef USB, j'ai compris que pendant tout le 20ème siècle les fédérations tennis ne comprenaient pas la mécanique tennistique. Qu'en est-il aujourd'hui en 2015 ? –

Une internaute me dit et me demande : ‘’ J’ai lu avec beaucoup d’intérêt toutes vos pages qui sont absolument passionnantes, comment se fait-il que vous ne soyez pas davantage reconnu ?

Une internaute me demande : '' Que faut-il faire pour entrer à la fédération française de tennis comme entraîneur national ''

Un internaute me dit et me demande : '' J'ai assisté à la télévision ce dimanche 29 janvier 2017 à la finale en Australie entre FEDERER et NADAL.                                                                           C'était un match magnifique et les commentateurs ont dit : '' Les deux plus grands joueurs de tous les temps ''. Qu'en pensez-vous

A propos de l’auteur

 

&&&&&&&&&&

30 ans de recherches et de passion.

En effet au début de mon enseignement entre 1969 et 1972, j'ai eu avec mes élèves les pires difficultés pour les convaincre de la technique la plus élémentaire car il était conseillé tout et son contraire.

Après une période pénible où j'ai failli abandonner l'enseignement du tennis, j'ai eu l'idée de montrer des documents photographiques pour prouver la véracité de ce que j'avançais et pris au jeu, j'ai après plus de 30 ans de recherches créé une importante collection sur tous les coups du tennis avec en particulier 4 dossiers ( plus de 1000 pages de toutes les erreurs et incompétences faites à toutes les époques et dans tous les pays du monde.

Je prouve qu'il existe une vérité mécanique et anatomique et que les champions d'hier ont joué comme jouent les champions d'aujourd'hui et comme joueront les champions de demain.

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

1-L’avis de Bernard DUCOM journaliste (article 1983) et mon livre TENNIS 15 ans de recherches pour une vérité édité en 1987 

Qu'en matière d'enseignement de la technique du tennis tout a été conseillé à travers les époques, oui tout et son contraire. Telle '' sommité '' de 1960 dément allègrement l'enseignement de telle autre '' sommité '' postérieure ou antérieure. Des '' vérités '' énoncées en 1905 sont au fil des pages des dossiers de François LACAZE battues en brèche en 1920, remises au goût du jour 15 ans plus tard et à nouveau qualifiées d' '' hérésies '' dans des temps plus proche du nôtre. Oui, tout a été conseillé et son contraire... Il va sans dire qu'à la lumière des documents recueillis, bien des réputations solidement établies en prennent parfois un coup...

Bernard DUCOM, La Nouvelle République des Pyrénées, 23 septembre 1983

En effet, ce n'est pas sans raison que j'ai 4 dossiers (+ de 1000 pages ) de toutes les erreurs et incompétences faites pendant tout le 20ème siècle et dans tous les pays du monde qui prouvent que toutes les fédérations de tennis du monde ne comprenaient pas la mécanique tennistique. François LACAZE

L'intégralité de cet article en bas de cette page Sommaire à A propos de l'auteur

--- Utilisez aussi avec la souris le curseur de droite pour descendre dans la page. --- PS. Les 5 titres et pages complètes et gratuites

3. La sortie de mon livre " Tennis 15 ans de recherches pour une vérité " en 1987.

La couverture de mon livre édité en 1987

En 1987, mon livre de 520 pages " TENNIS 15 ans de recherches pour une vérité " était édité en 2000 exemplaires. Comme je ne voulais pas que mes recherches tennistiques meurent dans le fond d'un tiroir, mes 3 articles de presse 1) La nouvelle république des pyrénées en 1983 2) Spécial dernière en 1985 3) Toutes les nouvelles de Versailles en 1986 et ce livre '' TENNIS 15 ans de recherches pour une vérité '' en 1987, sans oublier L'hebdomadaire '' La Semaine des Pyrénées '' qui a réalisé en 1997 et 1998 une vingtaine d'articles sur l'entraînement et aussi sur des sujets techniques de tous les coups du tennis. Tous ces articles de presse et ce livre sont bien évidemment des preuves d'antériorité de toutes mes recherches tennistiques. Aujourd'hui INTERNET a pris le relais et reste le réseau de distribution le plus important qui manquait à mes recherches tennistiques puisque j'ai 20 000 visites par an. Pour retrouver l'intégralité de ces 3 articles, aller en bas de cette page index à A propos de l'auteur

Une internaute me demande : '' Vous reste t-il des livres à vendre et si c'est le cas, je souhaiterais vous en commander un ''. La réponse de François LACAZE : Mon stock de livres est épuisé, mais je vous suggère avec la clef USB que vous m'avez commandé de faire votre livre vous même par traitement de texte ou mieux encore de faire vos propres revues.

Ma clef USB et ses 80 titres ( de sujets techniques divers ) représente un livre de 1500 pages au format A4 ayant moi-même par traitement de texte fait mon livre à titre personnel. Si vous faites votre propre revue par traitement de texte, cela fait 1500 pages : 80 titres = une revue de 18 pages environ. Mais la revue '' des coups à deux mains '' par exemple comporte plus de pages que la revue '' Les prises de raquette en revers ''.

PS. Les 5 titres et pages complètes et gratuites

Retour au sommaire

Retour à '' avec en plus ''

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

MES 5 REVUES AUX EDITIONS DU NET

La Revue '' Les Coups à Deux Mains '' la technique du tennis à petite dose a été éditée par la société des Editions du Net le 22 septembre 2017 Revue 21-29,7 de 36 pages

Avec 1) Les précurseurs 2) Les problèmes liés aux coups à deux mains 3) Cliff Drysdale le précurseur avant Borg 4) Les droitiers, les gauchers 5) Les coups à deux mains des deux côtés 6) Deux cas particuliers Ségura et Merlo 7) Article du journaliste  Christian Sarrabayrouse dans la semaine des Pyrénées en ce qui concerne les coups à deux mains.

----------

La Revue '' Le Coup Droit I '' la technique du tennis à petite dose a été éditée par la société des Editions du Net le 5 décembre 2017 Revue 21-29,7 de 52 pages

Avec 1) Les 4 prises de raquette en coup droit 2) Le principe mécanique de la raquette en coup droit 1ère partie 3) Le principe mécanique de la raquette en coup droit 2ème partie 4) Les 3 formes de préparation en coup droit 5) Article du journaliste  Christian Sarrabayrouse dans la semaine des Pyrénées en ce qui concerne les Petits AS

----------

La Revue '' Les 13 raisons des moyens et mauvais coups droits pendant le 20ème siècle '' a été édité par la société des éditions du net le 1er mars 2018 Revue 21-29,7 de 58 pages

1) L’enseignement de la prise continentale marteau 2) L’enseignement de la prise eastern 3) L’enseignement d’une préparation compliquée 4) L’enseignement de la tête plus haute que le poignet 5) L’enseignement du principe mécanique en balancier au lieu d’un mouvement direct 6) L’enseignement qui consiste à jouer ave un poignet ferme au lieu d’un poignet souple 7) La méthode française sortie à Montpellier en 1973 8) Le coup droit coupé de piston et le coup droit coupé rotatif 9) Un mise au point technique en ce qui concerne le coup droit 10) L’enseignement qui consiste à jouer le coup droit plat 11) L’enseignement qui consiste à insister sur le coup droit en le jouant de profil alors que le joueur est de face 12) Egalement quelques incompétences 13) Egalement quelques contradictions

La Revue '' Le Revers '' a été édité par la société des éditions du net le 10 juin 2018  Revue 21-29,7 de 63 pages

 Avec 1) Les 4 prises de raquette en revers 2) Le principe mécanique de la raquette en revers 1ère partie  3) Le principe mécanique de la raquette en revers 2ème partie 4) Les 3 formes de préparation en revers 5)  Mon revers pendant ma carrière de joueur et 6) et sa transformation pendant ma carrière d’enseignant 7) Ainsi que ma volée de revers.

----------

La Revue '' Le Service et le Smash – Les Entraînements – Le Coup Droit II – Amélie Mauresmo ''   a été édité par la société des éditions du net le 30 août 2018                                            Revue 21-29,7 de 58 pages

Avec pour le service et le smash 1) les prises de raquette au service et au smash, le parcourt de la raquette, également initiation -  Avec pour les entraînements les erreurs répétées qui ont abouti à des entraînements assistés – Avec le coup droit II, dans chaque décennie depuis 1890 jusqu'en 1990, je place un grand coup droit, un moyen ou mauvais coup droit et un article qui conseillait la prise unique alors qu'elle a fait beaucoup de dégâts depuis la création du tennis – Avec Amélie Mauresmo, ses qualités et ses défauts dans son jeu.

4ème de couverture ou dos de revue
FRANÇOIS LACAZE

RÉSUMÉ

30 ans de recherches et de passion. Une vérité mécanique et anatomique. Un historique au service de la technique gestuelle. Une encyclopédie de la fin du 19e siècle, de tout le 20e siècle et du début du 21e siècle jusqu’à la fin de l’année 2002.
30 ans de recherches et de passion. En effet au début de mon enseignement entre 1969 et 1972, j’ai eu avec mes élèves les pires difficultés pour les convaincre de la technique la plus élémentaire car il était conseillé tout et son contraire. Après une période pénible où j’ai failli abandonner l’enseignement du tennis, j’ai eu l’idée de montrer des documents photographiques pour prouver la véracité de ce que j’avançais et pris au jeu, j’ai après plus de 30 ans de recherches créé une importante collection sur tous les coups du tennis avec en particulier 4 dossiers (plus de 1000 pages de toutes les erreurs et incompétences faites à toutes les époques et dans tous les pays du monde) qui prouvent que pendant tout le 20ème siècle toutes les fédérations de tennis du monde ne comprenaient pas la mécanique tennistique ou la technique tennistique. Je démontre qu’il existe une vérité mécanique et anatomique et que les champions d’hier ont joué comme jouent les champions d’aujourd’hui et comme joueront les champions de demain. Pendant tout le 20ème siècle les champions avaient un point faible et quelquefois même 2 points faibles qui prouvent l’incompétence des fédérations tennis.
En 1987, mon livre de 520 pages « TENNIS 15 ans de recherches pour une vérité » était édité en 2000 exemplaires. Comme je ne voulais pas que mes recherches tennistiques meurent dans le fond d’un tiroir, mes 3 articles de presse 1) La nouvelle république des Pyrénées en 1983-2) Spécial dernière en 1985 3) Toutes les nouvelles de Versailles en 1986 et ce livre « TENNIS 15 ans de recherches pour une vérité » en 1987, sans oublier L’hebdomadaire « La Semaine des Pyrénées » qui a réalisé en 1997 et 1998 une vingtaine d’articles sur l’entraînement et aussi sur des sujets techniques de tous les coups du tennis. Tous ces articles de presse et ce livre sont bien évidemment des preuves d’antériorité de toutes mes recherches tennistiques.
François Lacaze est enseignant professionnel de tennis.

·         Discipline : sport-tourisme

 

Si vous désirez commander une revue

(www.leseditionsdunet.com)

LES EDITIONS DU NET

126 RUE DU LANDY

93 400 SAINT OUEN (FRANCE)

Tél. : 01 41 02 06 62

Fax : 01 41 02 06 63

Retour au sommaire

Un internaute me demande : '' Avez-vous eu un contact avec la fédération française de tennis '

En 1980, me rendant compte de l'importance de mes travaux sur mes recherches tennistiques commencées en 1972, je décidais de prendre contact avec la fédération française de tennis, puisqu'elle m'avait permis de m'exprimer par mes recherches tennistiques grâce à un diplôme que j'avais obtenu en 1968. Devant un haut responsable de la direction technique de la fédération dont je ne citerais pas le nom et à qui j'expliquais avec documents à l'appui la technique tennistique qui existait depuis la création du tennis et que je n'avais pas inventé, celui-ci me répondait à mon grand étonnement : '' Vous remettez tout en cause ''. Au bout d'un moment, j'ai compris que ce monsieur qui représentait devant moi la fédération française de tennis ne comprenait pas la mécanique tennistique. J'en ai conclu très vite que l'on pouvait en dire autant de tous les responsables techniques de la fédération française de tennis, et cela n'avait rien d'étonnant puisque j'avais en ma possession plusieurs dossiers de toutes les erreurs et incompétences faites à toutes les époques et dans tous les pays du monde. Par la suite aussi, j'ai été étonné par le manque de curiosité de la fédération française de tennis qui n'a pas cherché à en savoir plus sur mes recherches tennistiques.

Suite à ce rendez-vous, je me sentais plus libre pour aller vers la presse car je ne voulais pas que mes recherches tennistiques meurent dans le fond d'un tiroir et pour ensuite trouver un éditeur. 3 coupures de journaux officialiseront par voie de presse mes recherches tennistiques en 1983 - 1985 - 1986 et finalement un éditeur éditait mon livre '' TENNIS 15 ans de recherches pour une vérité '' en 1987. Ces 3 coupures de presse et ce livre sont bien évidemment des preuves d'antériorité de toutes mes recherches tennistiques.

Mais je ne regrette pas cette situation puisqu'elle m'a permis pendant 30 ans de faire de la recherche tennistique et d'enseigner pratiquement le tennis sur un tapis rouge, si bien qu'un de mes élèves avocat m'a dit ceci : '' Si votre collection représente le commandant Cousteau de la technique tennistique, la fédération française de tennis dans son canot à rames a tout juste fait le tour de la baie de Saint-Jean-de-Luz ''.

Tout cela a été pour moi une aventure fantastique que j'ai vécu comme un sacerdoce et que finalement je ne regrette pas. Tout cela, c'est maintenant le passé et heureusement pour moi j'ai changé de vie et cela aussi je ne le regrette pas.

Retour au sommaire

Retour à '' avec en plus ''

La confiance en soi et comment tout a commencé

En ce qui concerne la confiance en soi, je voudrais dire un mot en ce qui concerne mon expérience personnelle. En 1972 j'ai pour la première fois un jeune de 8 ans accompagné de son père. Ce jeune subissait de plein fouet les méthodes d'enseignement des années 1970 avec en particulier la prise unique mise en place par la fédération française de tennis qui allait aboutir en 1973 à la fameuse méthode française. Ce jeune ne savait rien faire de naturel. Prise unique de revers avec des préparations excessives par le haut. Raideur dans l'ensemble des mouvements, ses coups de fond de court étaient irréguliers, sans efficacités.

J'ai bien entendu prévenu le père en lui disant que son fils aurait intérêt à simplifier ses préparations, à fermer sa prise de raquette en coup droit, à essayer de jouer d'une façon plus souple. Mais je constate que le père n'est pas convaincu, lui aussi prend des leçons dans la région parisienne avec un professeur de grande notoriété, qui de surcroit est aussi un ancien grand joueur. Malgré tout, je continue quand même à lui expliquer 1) les prises de raquette et 2) la mécanique gestuelle, je lui fais même une démonstration au mur, mais rien n'y fait. Je n'arrive pas à le convaincre et je ne veux surtout pas toucher à la technique de son fils si le père n'est pas convaincu. L'heure terminée, nous nous sommes quittés à mon grand regret bien évidemment car je n'avais rien pu apporter au fils, mais aussi au père qui lui aussi prenait des leçons.

Le soir même, je n'avais pas le moral, je n'ai pas pu manger et j'ai mal dormi. J'ai passé une période pénible, car que peut faire un prof comme moi devant des professionnels ayant plus de notoriété ou même la fédération française de tennis qui affirme qu'il convient de faire exactement le contraire de ce que vous venez de conseiller. Je l'avoue, moralement je suis passé par les pires moments. J'avais un lance-pierres et ils avaient des grenades. J'ai souvent pensé à renoncer et à faire autre chose. Mais très rapidement, j'ai eu l'idée de montrer des documents photographiques ( technicoramas, photos ) pour prouver la véracité de ce que j'avançais. Je commençais donc un classeur avec tous les coups du tennis dans un premier temps et ensuite je faisais un classeur pour le coup droit, un classeur pour le revers, un classeur pour le service, un classeur pour chaque coup du tennis.

En 1976, en arrivant au club, je vois le père et son fils que je n'avais pas vus depuis 4 ans et qui sirotaient à une table. Je m'approche pour aller les saluer, et après les retrouvailles, je demande au père s'il prend toujours des leçons et je lui montre mon classeur avec les photos des champions qui confirmaient les explications techniques que je lui avais donné 4 ans auparavant. Prenant ensuite congé, je me suis dirigé vers mon court pour donner mes leçons. Sitôt sur le court, je vois le père qui arrive et qui visiblement veut en savoir plus. Ils ont pris l'un et l'autre de nombreuses leçons. Le fils qui avait 12 ans et qui comprenait mieux la technique du tennis a pratiquement transformé son jeu ainsi que le père qui était devenu son propre professeur avec tous les documents photographiques qu'il consultait. Confucius a dit : " Une image vaut mieux que 10000 mots " et Napoléon a dit : " Un dessin vaut mieux que de longs discours ", ce qui était bien le cas dans cette situation là. Je n'avais plus besoin de parler, la leçon se faisait toute seule. En nous quittant, le père m'a dit : " Vous avez une véritable bombe entre les mains " et je dois dire que toute cette collection m'aura donné une grande confiance en moi pour la suite de ma carrière.

Retour au sommaire

Retour à '' avec en plus ''

 

Un internaute me dit :

" Je trouve que toutes vos recherches sont basées sur la critique ".

Critiques ou constatations

La réponse de François LACAZE :

Je ne critique pas, je n'ai fait que rassembler des " écrits " et des " documents " que j'ai trouvé dans des revues spécialisées qui ont été édités depuis la création du tennis et dans d'autres revues spécialisées qui ont pris le relais jusqu'en 2002 puisque cela correspond à l'arrêt de mes recherches tennistiques. Bien entendu tous ces " écrits " et " documents " que je regroupe et que je trie donnent du poids à toute l'argumentation que je développe.

Si en 1970, avant que je ne commence mes recherches tennistiques j'avais dit qu'il y a une vérité en tennis, j'aurais été pris pour un farfelu. Aujourd'hui avec toute la documentation dont je dispose, les internautes qui me lisent sont bien conscients qu'il y a une vérité mécanique et anatomique. Je le redis, toute ma recherche tennistique repose sur des " écrits " et des " documents " qui ont déjà été édités et que j'ai repris. Si tous ces " écrits " et " documents " que je regroupe et que je trie n'existaient pas, ma recherche tennistique n'aurait pas le même poids et je ne serais peut-être pas aussi crédible ou pas crédible du tout. C'est l'ensemble de toute cette recherche qui donne de la crédibilité à toute l'argumentation que je développe.

Je reconnais néanmoins que toute cette recherche tennistique ne fait pas plaisir à tout le monde. J'ai par exemple 4 dossiers, plus de 1000 pages de toutes les erreurs et incompétences faites à toutes les époques et dans tous les pays du monde qui prouvent que toutes les fédérations se sont trompées dans la technique tennistique depuis le création du tennis et pendant tout le 20ème siècle. Cela n'est pas une critique de ma part, mais une constatation de ce qui s'est passée dans l'histoire du tennis.

J'ai commencé mes recherches tennistiques en 1972 et en 1983, dix ans après mes premières recherches tennistiques et alors que je n'ai encore rien écrit, je fais venir un journaliste chez moi car je ne veux pas que mes recherches tennistiques meurent dans le fond d'un tiroir. Ce journaliste qui a passé 4 heures à consulter mes documents dit en particulier dans son article le 23 septembre 1983 : '' Qu'en matière d'enseignement de la technique du tennis tout a été conseillé à travers les époques, oui tout et son contraire. Telle '' sommité '' de 1960 dément allègrement l'enseignement de telle autre '' sommité '' postérieure ou antérieure. Des '' vérités '' énoncées en 1905 sont au fil des pages des dossiers de François LACAZE battues en brèche en 1920, remises au goût du jour 15 ans plus tard et à nouveau qualifiées d' '' hérésies '' dans des temps plus proche du nôtre. Oui, tout a été conseillé et son contraire... Il va sans dire qu'à la lumière des documents recueillis, bien des réputations solidement établies en prennent parfois un coup... ''. Cela non plus ce n'est pas de la critique, mais une analyse du journaliste qui a fait cette constatation de mes recherches tennistiques.

Il n'y a aucune critique de ma part, je ne fais que développer mes théories en m'aidant de toutes ces constatations. Ce n'est qu'en 1986 que je vais commencer à écrire en utilisant tous les documents dont je disposais à l'époque pour éditer mon livre '' TENNIS 15 ans de recherches pour une vérité '' et qui sortira en octobre 1987. Par la suite, je vais même écrire des articles dans des hebdomadaires toujours avec le même principe d'utiliser tous les documents et tous les écrits dont je disposais et de temps en temps bien évidemment je donnais aussi mon point de vue. Par la suite, j'ai créé ce site avec pour seul but d'informer les internautes et de leur permettre de mieux comprendre la mécanique du tennis pour progresser dans ce sport. Mais je le répète, il n'y a aucune critique de ma part, je ne fais qu'utiliser des documents qui donnent du poids à toute l'argumentation que je développe.

Un internaute me demande : '' Pourquoi toutes ces erreurs et incompétences pendant le 20ème siècle, comment cela est-il possible '' ?

En effet, c'est une bonne question, cela peut paraître invraisemblable et pourtant c'est la réalité. Les mots ne sont que des mots, les paroles s'envolent, mais les écrits restent et témoignent que depuis la création du tennis et pendant tout le 20ème siècle " tout a été conseillé et son contraire ". Pour donner une explication à cela, c'est que les journalistes des différentes revues de toutes les époques se sont adressés aux champions parce que tout simplement ce sont les plus médiatiques. Parce qu'ils sont champions, on peut penser qu'ils savent mieux que les autres. En réalité ce sont des champions qui ne se sont jamais penchés sur la mécanique des gestes, et eux-mêmes jouent bien ou mal sans vraiment se poser de question. On avait même un peu l'impression au départ, qu'ils ont lu une sorte de même bible et qu'ils n'ont fait que reproduire dans des revues ou dans des livres ce qu'ils ont lu dans cette même bible sans jamais sortir des sentiers battus. J'en apporte la preuve puisque j'ai 4 dossiers d'un total de plus de 1000 pages de toutes les erreurs et incompétences faites à toutes les époques et dans tous les pays du monde.

-------

Dans la revue " Tennis et Golf " n° 415 juin 1953 page 85 René P. PELLETIER dit ceci :

" Après la faillite de la méthode dite Suzanne LENGLEN qui ne mérite aucun concordat, méfions-nous de toute récidive d'improvisation hâtive, l'affublerait-on du nom des plus grands champions ".

Suzanne LENGLEN est classée numéro 1 mondiale en 1925 et 1926. C'est à dire dès l'existence d'un tel classement.

-------

Dans le livre " LE TENNIS " sa technique et sa psychologie par Henri COCHET - Société Parisienne d'Edition, 43, rue de Dunkerque PARIS Xe - il est dit en ce qui concerne le coup droit à la page 75

" Un détail qui a son importance est qu'il faut toujours avoir la raquette, ou plus exactement le cadre de celle-ci, plus haut que le poignet. La raquette ne doit pas être dans le prolongement exact de l'avant-bras, mais former avec celui-ci une ligne brisée dont le segment formé par la raquette est orienté vers le haut ".

Henri COCHET est un ancien numéro 1 mondial français des années 1920-1930.

L'opinion de François LACAZE : En réalité c'est tout à fait le contraire et cela démontre qu'Henri COCHET ne comprenait pas la mécanique tennistique.

------

1) Dans la revue " Tennis Magazine " n°51 de juin 1980, à la page 169, BORG ancien numéro 1 mondial, 6 fois vainqueur de Roland GARROS et 5 fois de suite vainqueur de WIMBLEDON dit ceci en ce qui concerne le coup droit :

" La tête de raquette doit être juste au-dessus du poignet, lequel doit être légèrement redressé ".

L'opinion de François LACAZE : En réalité, c'est tout à fait le contraire. Revoir la page " les 13 raisons des mauvais coups droits pendant ce 20ème siècle " (4ème raison). BORG dit exactement la même chose qu'Henri COCHET

-------

Dans le domaine sportif, un champion fait vendre et c'est pour cela que les éditeurs qui ont fait des livres sur le tennis et les journalistes qui ont fait des revues spécialisées sur le tennis s'adressent à eux, même s'ils disaient n'importe quoi et de ce fait on a vu pendant tout le 20ème siècle de très grands champions avoir un point faible et même très souvent 2 points faibles dans leur technique gestuelle c'est à dire en coup droit, revers, service au fond du court ou à la volée près du filet. Ensuite tous les responsables de toutes les fédérations se sont basés sur les dires et les écrits de ces champions pour établir des méthodes d'enseignement. Quand j'ai commencé mon métier, j'aurais bien voulu croire qu'il n'y ait pas de vérité au tennis, mais delà à dire n'importe quoi, il y avait quand même des limites. Si un autre que moi avait commencé ces recherches tennistiques en 1930 par exemple, 10 ans après et même avant, il serait arrivé au même résultat. Schumarer, Prost, Fangio, sont des grands pilotes, mais ce ne sont pas eux qui ont mis au point le moteur de leur voiture, mais des ingénieurs mécaniciens qui sont bien souvent restés des inconnus. Moi-même, je n'ai jamais été un grand joueur (ex 2/6 seconde série), je suis seulement un mécanicien du tennis, un mécanicien qui n'a rien inventé et qui n'a fait que remettre les choses dans le bon ordre.

Pendant ma carrière de joueur ex 2/6, j'ai été champion du monde de mon département et je ne comprenais pas du tout la mécanique tennistique.

Il y a beaucoup de gens qui ne savent pas de quoi ils parlent et qui disent n’importe quoi. Il y a même des gens qui peuvent expliquer des choses qu’ils ne comprennent pas. Mais je pense que c’est le cas de tout le monde et personne ne fait exception à la règle, puisque moi-même je n’ai pas compris tout de suite que j’exerçais un métier qui n’était pas viable sur l’ensemble de toute une vie. Sur le plan technique tennistique, on peut en dire autant puisque pendant tout le 20ème siècle, beaucoup ont enseigné une technique qu’ils ne comprenaient pas forcément.

Retour au sommaire

Retour à '' avec en plus ''

 

Mes recherches commencées en 1972

Je suis enseignant professionnel depuis 1968, et au début de mon enseignement entre 1968 et 1972, j'avais les pires difficultés pour convaincre mes élèves de la technique la plus élémentaire car il était conseillé tout et son contraire. Passionné par l'enseignement du tennis, et plus particulièrement par la technique de ce sport, je tente de faire partager cette passion à mes élèves. Ceux-ci méfiants envers cette technique qui allait à l'encontre de celle préconisée alors, me causèrent quelques soucis. Ma collection est donc d'un désaccord avec mes élèves à propos de la technique la plus élémentaire du tennis. En effet, la méthode de l'époque préconisait la prise unique, technique qui consiste à jouer le coup droit et le revers avec la même prise. Au bout de quatre années de discussions stériles, j'ai songé à abandonner l'enseignement du tennis. Me ressaisissant, j'ai eu alors l'idée d'illustrer mes dires par des photos de tennismen ; cette démonstration était simple et indiscutable. Dans un premier temps, mon seul but fut de défendre ma thèse. Puis, au fur et à mesure que les documents s 'accumulaient, j'ai constitué un premier dossier, puis un second sur tous les coups du tennis. Pris au jeu, ce travail devint pour moi une véritable passion. De plus, j'étends mes recherches à travers toutes les époques et tous les pays depuis la création de ce sport. Un historique était mis ainsi au service de la technique gestuelle. Métamorphosé en '' rat de bibliothèque '' je vais dépouiller systématiquement tout ce qui parle de tennis depuis ses origines : '' Fémina '', '' Tennis '', '' Tennis et golf '', '' Plaisir des sports '', etc..., mais aussi '' Tennis de France '', '' Tennis Magazine '', '' Le Monde du Tennis ''. Sans oublier tous les livres sur le tennis de tous les pays en traduction Française. Grâce à ce travail intense de compilation, je constate que depuis le début des années 1900 jusqu'à nos jours, des erreurs étaient commises et répétées en permanence. Ce n'est qu'en 1980 que je saisis l'importance et l'envergure de mon travail que j'ai commencé en 1972. La fédération française de tennis m'ayant remis un diplôme, et par la même m'ayant permis de m'exprimer, c'est vers elle que tout naturellement je me tourne pour exposer le travail que je menais depuis huit années. Malheureusement, un bref contact téléphonique, suivi d'un entretien d'une vingtaine de minutes, restèrent sans suite. Un telle somme de travail au fond d'un tiroir, cela je ne pouvais l'envisager. Commence alors pour moi la tournée des éditeurs, mais ceux-ci, affolés devant une telle masse de travail, ne purent me proposer aucune synthèse.

Après une période de réflexion, j'ai eu l'idée de me tourner vers la presse et en province à Tarbes je me suis adressé à mon journal régional '' La Nouvelle République des Pyrénées '' et ma rencontre avec Bernard DUCOM restera gravée dans ma mémoire. Quatre heures durant, ce journaliste consultera tous mes dossiers, posera questions après questions, prendra des notes. Le 23 septembre 1983, '' La Nouvelle République '' publiait un article, le premier sur mon travail. Le 1er juin 1985, '' Spécial Dernière '', dans son édition nationale, sous la plume de Francis Oeschger officialisait mon travail par voie de presse. Enfin, le 7 mai 1986, Bernard Delattre, de '' Toutes les Nouvelles de Versailles '' apportait un troisième article sur toutes mes recherches tennistiques. A ces trois journalistes, je voue une reconnaissance infinie. Dans les pages suivantes, vous retrouverez ces trois articles '' in extenso ''. Grâce à ses trois articles de presse, j'ai fini par convaincre un éditeur et en octobre 1987 mon livre '' TENNIS 15 Ans de recherches pour un vérité '' était édité par '' Les Presses de L'Inam ''.

Retour au sommaire

Retour à '' avec en plus ''

 

Doué ou pas doué

Pendant ma carrière de joueur très courte jusqu'à 24 ans ( pour monter en seconde série ex 2/6 dans le but de passer mon diplôme d'enseignant professionnel de tennis et faire carrière dans l'enseignement du tennis ), j'avais une technique tennistique très moyenne et mon père ne m'aurait jamais dit que j'avais une technique facile et que j'étais doué. C'était effectivement un tennis plutôt laborieux avec en particulier :

1) Un revers très moyen qui était plutôt défensif et qui n'avançait pas. Pas de revers lifté et un revers coupé rotatif qui était seulement une remise en jeu, à l'image du revers de François Jauffret qui n'avait pas de revers lifté et un mauvais revers rotatif et il est dit de son revers dans la revue Tennis de France n°160 Août 1966 à la page 13 : ''Actuellement, Jauffret subit son revers et l'exécute sans avancer. Il se laisse souvent dépasser par la balle et alors, mal placé, la renvoie coupée, lente et courte. Naguère très honorable, son revers est devenu le défaut de sa cuirasse, et tous les joueurs d'un certain niveau se feront un plaisir d'en profiter tant qu'il ne l'aura pas corrigé, ce qui devrait être facile ''.

2) Un service plus que moyen, avec une descente excessive de la raquette dans le dos qui entraînait généralement un ralentissement de la raquette voire un arrêt toujours un peu à l'image du service de François Jauffret qui n'a pas été son meilleur coup sur l'ensemble de sa carrière.

3) Une volée de revers rotative qui n'avançait pas et qui manquait de précision, ce qui faisait de moi un volleyeur très moyen.

4) Le coup droit était mon meilleur coup avec une prise eastern et une préparation légèrement convexe, mais ce n'était quand même pas un très grand coup droit. Très souvent je tournais mon revers qui était faible pour faire des coup droits, ce qui entraînait sur l'ensemble d'une partie à faire des déplacements beaucoup plus importants et aussi beaucoup plus fatigants.

Pendant ma carrière d'enseignant, j'ai commencé à mieux comprendre la mécanique tennistique de tous les coups du tennis et j'ai complètement transformé 1) mon revers avec d'abord un revers lifté et ensuite un redoutable revers coupé de piston. Voir à '' revers '' la page '' Mon revers et sa transformation '' pour mieux comprendre l'évolution de cette transformation. 2) J'ai complètement transformé mon service qui était bloqué pour lui donner une vitesse et une assurance maximales en fonction aussi bien évidemment de mes moyens physiques ( Voir la page '' le service ''. 3) J'ai changé ma volée de revers rotative en une redoutable volée de revers de piston. Ce changement a eu lieu au même moment où j'ai transformé mon revers coupé de fond de court en mouvement de piston (Voir la page '' La volée ''. 4) Pour le coup droit, j'ai pris une prise western et petit à petit mon coup droit s'est amélioré.

Vers la trentaine, mon père est venu me voir faire une démonstration sur le court et il n'en est pas revenu de ma nouvelle technique gestuelle et il m'a dit : '' François tu as un tennis facile et tu es doué '', ce qu'il ne m'aurait jamais dit pendant ma carrière de joueur. En effet quand la technique gestuelle est bonne la joueuse ou le joueur paraît beaucoup plus doué.

Pendant ma carrière de joueur ex 2/6, j'ai été champion du monde de mon département et je ne comprenais pas du tout la mécanique tennistique.

Retour au sommaire

Retour à '' avec en plus ''

 

Un internaute me demande : '' Avez-vous sorti un grand champion ? ''

Un internaute me demande : Avez-vous sorti un grand champion ?

La réponse de François LACAZE :

Personne n'a jamais sorti personne :

En effet mon rôle d'enseignant professionnel de tennis est de donner à chacun de mes élèves la meilleure technique possible. Ensuite, si un de mes élèves monte en 4ème série, en 3ème, en 2ème série, en 1ère série ou devient champion international, il ne le devra uniquement qu'à lui même en fonction : 1) du temps qu'il aura passé sur les courts de tennis, 2) de sa volonté qu'il aura de vouloir réussir, 3) et aussi bien évidemment de ses moyens physiques.

Ci-dessous 2 articles très importants de Philippe CHATRIER, l'ancien président de la fédération Française et Internationale de tennis.

Dans le journal Paris Match du 30 mai 1986 page 146, Philippe CHATRIER, ancien président de la Fédération Française de tennis dit ceci : " Les champions sont des accidents ". On pose cette question à Philippe CHATRIER : " Précisément, que pensez-vous du phénomène Boris Becker ? Philippe CHATRIER répond et dit ceci : " Il est vraiment extraordinaire. Le tennis Allemand n'était pas sur la carte internationale et tout à coup, sortant d'on ne sait où, Becker a gagné à 17 ans le tournoi de Wimbledon qui est le plus prestigieux du monde. Cela prouve que les meilleurs systèmes, les meilleures fédérations ne peuvent pas fabriquer des champions, qui sont, par définition, des exceptions, des accidents.

Dans le journal l'Equipe du vendredi 27 septembre 1991 n° 14118 Philippe CHATRIER dit ceci : " Il ne faut pas faire d'autosatisfaction, mais ça veut dire que la politique mise sur pied par la Fédération n'est pas si mauvaise. Les champions sont des aventures individuelles. Vous ne pouvez pas fabriquer un champion. Je suis formel là-dessus.

Je dois dire que pendant toute ma carrière d'enseignant je n'ai jamais eu parmi mes jeunes élèves un athlète d'exception qui aurait pu arriver dans les 2 ou 3 meilleurs français.

Retour au sommaire

Retour à '' avec en plus ''

 

Un internaute me demande : '' Auriez-vous aimé être le coach d'un grand joueur ''

Un internaute me demande : " Auriez-vous aimé être le coach d'un grand joueur "

Je réponds : " Non, car cela ne correspond pas à mon tempérament ''. Mais j'aurais aimé avoir la possibilité de corriger des défauts techniques comme 1) le revers coupé rotatif avec prise eastern de fond de court d'Yvan LENDL et de Yannick NOAH, ainsi que 2) leur volée de revers rotative avec prise eastern. Tous les témoignages écrits dont je dispose prouvent que leur revers de fond de court ainsi que leur volée de revers étaient faibles. A mon niveau tennistique, ex 2/6 seconde série, j'avais exactement le même défaut que LENDL et NOAH c'est à dire 1) un revers coupé rotatif avec prise eastern en fond de court faible et 2) une volée de revers rotative faible également. Quand j'ai commencé à enseigner le tennis et à mieux comprendre la mécanique gestuelle, j'ai adapté un revers coupé de piston de fond de court à la Jean BOROTRA qui s'est révélé au bout de quelques semaines très redoutable, ainsi qu'une volée de revers de piston également très efficace. En procédant de la même manière, LENDL et NOAH, aurait été beaucoup plus fort du côté gauche. En effet le mouvement de Piston est une garantie de succès pour tous, ce qui n'est pas le cas des mouvements Rotatifs. Il y a cependant quelques exceptions, ce qui était le cas du revers coupé rotatif de Ken ROSEWALL avec prise eastern qui fonctionnait à merveille. De toute façon, quand un coup fonctionne bien, il ne faut rien changer.

Yannick NOAH avait un service extraordinaire qui fonctionnait à merveille et techniquement son mouvement d'ensemble était absolument parfait. Il avait certainement le meilleur service du monde. Malheureusement on ne peut pas en dire autant de ses autres coups qui étaient relativement moyens. Avec une technique parfaite et un peu plus de volonté, Yannick NOAH aurait été numéro 1 mondial pendant 10 ans. J'ai vu Yannick Noah en short dans une publicité, c'est un athlète hors du commun de 1m93 qui était en plus le joueur le plus doué de sa génération.

J'ai revu Yannick NOAH dans des matchs exhibitions à la télévision, il avait la même technique avec ses mêmes défauts et il ne s'est jamais corrigé.

Dans le livre " Mac Enroe est-il génial, " de Fabrice Raissac, aux Editions Ramsay, il est dit ceci à la page 34 : " Ces fautes techniques limitent très certainement ces joueurs sur des coups précis, mais ne les empêchent pas d'obtenir sur ces coups-là un niveau d'efficacité minimum grâce à leurs dons naturels et à la quantité de leur entraînement. Il reste néanmoins que nous pensons que, si ces fautes techniques étaient corrigées, ces joueurs pourtant de haut niveau, pourraient probablement devenir encore plus forts ".

L'opinion de François LACAZE - C'est tout à fait mon avis et j'ajoute que si ces fautes techniques ne s'étaient pas produites au démarrage du joueur, il ne serait pas nécessaire de les corriger. En effet, il est plus facile de corriger un enfant de 8 ans qu'un adulte après 20 ans. Pendant la fin du 19ème siècle et tout le 20ème siècle, pratiquement toutes les championnes et tous les champions avaient 1 point faible voire même 2 points faibles à cause bien souvent d'une mécanique gestuelle mal comprise. Si toutes les championnes et tous les champions avaient eu une technique plus complète, il est bien évident qu'ils auraient été plus forts encore.

Retour au sommaire

Retour à '' avec en plus ''

 

 Un internaute me dit : '' Je trouve votre site prétentieux ''

La réponse de François LACAZE : Mon site est ambitieux, cela ne veut pas dire qu'il est prétentieux. La question est de savoir si ce site peut vous apporter quelque chose sur le plan '' technique tennistique '' et si c'est le cas, c'est tant mieux. Si par contre ce site ne vous apporte rien, n'y allez pas.

 Retour au sommaire

Retour à '' avec en plus ''

 

De la même façon, un autre internaute me dit : '' Je trouve que vous manquez de modestie ''.

La réponse de François LACAZE : Quand j'avais 12 ans j'étais modeste et je jouais même les modestes et un jour mon frère de 10 ans mon ainé m'a dit : '' La modestie ne profite qu'aux autres ''. Il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne sont jamais critiqués. Bien entendu, j'aurais pu aussi ne rien faire et toutes mes recherches tennistiques n'auraient jamais existé. Je ne pense pas être plus modeste ni plus prétentieux qu'un autre.

Retour au sommaire

Retour à '' avec en plus ''

 

Un internaute me dit et me demande :

'' Jean GACHASSIN est le nouveau président de la fédération française de tennis, il a été classé à son meilleur niveau à 2/6,

aurait-il pu devenir un très grand joueur ''

l'opinion de François LACAZE :

Jeau Gachassin est au départ un athlète de très haut niveau, 1m62 62kg qui court le 100 mètres en 10 secondes 8. Il a consacré sa carrière au rugby et il est devenu international. Il a joué a tous les postes ouvreur, centre, ailier, arrière. La première fois qu'il a joué à Lourdes au poste d'arrière, la presse le lendemain l'appelait le kamikaze du rugby. Il était merveilleusement doué et il aurait pu être aussi un très grand demi de mêlée s'il avait joué à la mêlée. La première fois que j'ai vu Jean Gachassin au tennis, c'est à CAUTERETS dans les Hautes-Pyrénées. J'avais 12 ans et demi et lui devait avoir 17 ans. Il n'était pas encore connu du monde du rugby. Il était classé à 5/6 et son coup droit de première série allait à une vitesse vertigineuse. Il rentrait dans la balle avec une telle violence qu'au moment de l'impact son corps était à 50 centimètres du sol. Grâce à ses jambes phénoménales, il tournait son revers et faisait dans la partie au moins 90% de coup droit. Son coup droit était parfait mais on ne pouvait pas en dire autant des autres coups. A cette époque j'étais très jeune et je ne comprenais pas le tennis comme je le comprends aujourd'hui. Par la suite Jean Gachassin est monté à 2/6 sans trop se fatiguer car il avait des moyens physiques exceptionnels. Pour ma part je suis monté au même classement en devant beaucoup m'entraîner car je n'avais pas les mêmes moyens physiques que lui.

Jean GACHASSIN aurait-il pu devenir un très grand joueur comme me le demande cet internaute.

Jean Gachassin est de Bagnères-de-Bigorres et il a choisi le rugby. Alors supposons que le rugby n'existe pas et qu'à 5 ans on donne à Jean Gachassin la meilleure technique possible dans tous les coups du tennis de telle façon qu'il n'ait plus aucune faiblesse gestuelle que ce soit au fond du court, à la volée et au service. Au début compte tenu de son jeune âge il jouera 1 heure par jour, puis 2 heures par jour, puis 3 heures par jour et vers l'âge de 16-17 ans il finira par jouer 6 heures par jour pour devenir un très grand champion, c'est à dire très certainement n°1 français pour jouer ensuite parmi l'élite du tennis mondial.

En 1961, Jean Gachassin à 20 ans et il n'y a pas des géants comme aujourd'hui en 2014. Le numéro 1 mondial est Rod Laver qui mesure 1m72 et qui a gagné le grand chelem en 1962 et en 1969 et qui n'a pas un très grand coup droit car à ce moment là les champions avaient un point faible et quelquefois même deux points faibles. Ken Rosewall à ce moment là est numéro 3 mondial et mesure 1m64 et donc pas beaucoup plus grand que Jean Gachassin. Ken Rosewall n'a pas un très grand coup droit et un service très moyen. Alors si Jean Gachassin avec une technique parfaite dans tous ses coups du tennis avait consacré toute sa carrière au tennis, il serait devenu à mon avis numéro 1 mondial.

Personnellement je n'ai jamais pu avoir ma place dans une équipe de rugby car je n'en avais pas les moyens physiques et de ce fait, je n'aurais pas pu avoir un entraînement aussi soutenu que Jean Gachassin car mon corps ne l'aurait pas supporté.

En effet, à la naissance, chacun hérite de moyens physiques plus ou moins importants. Ci-dessous quelques articles concernant cela :

Histoire de gène

Dans le journal " La dépêche du midi " du jeudi 28 mai 1998 en couverture il est dit ceci : " Ces champions qui ont un gène en plus ". Un gène, isolé il y a 10 ans par un scientifique français, pourrait expliquer pourquoi certains individus, à l'image de Venus Williams, redoutable championne de tennis, sont capables de performances physiques qui restent un rêve pour le commun des mortels. Dans ce même journal, il est dit ceci : " Génétique On pourra détecter les champions " . Un gène isolé il y a dix ans par le Pr Pierre Corval , du Collège de France, pourrait expliquer pourquoi certains individus sont capables de performances physiques qui restent un rêve pour les autres. Dans ce même journal, il est dit ceci : " Sensation de ... gène ". Ainsi, l'on pourra anticiper scientifiquement la destinée d'un sportif de haut niveau... Bon, sur le fond, ça ne change pas grand chose, notez bien. Un individu qui devient champion possède quelques dons. On s'en doutait quand même un peu. La seule différence c'est que désormais on pourra le savoir avant même qu'il avale son premier biberon. Dans le journal France-soir du 28 mai 1998 ( même jour que le journal précèdent ) il est dit ceci en couverture : " Gène du sport : Attention danger ! " et toujours en couverture il est dit ceci : " On ne devient pas champion par hasard. Selon une très sérieuse étude britannique, les plus doués pour les performances physiques auraient cela dans le sang. Une découverte qui, si elle n'est pas contrôlée, permettra d'inquiétantes manipulations génétiques et favorisera la sélection des individus. Toujours dans ce même journal France-Soir : " Préjugés, attention danger " Axel Kahn, président du comité d'éthique, tire la sonnette d'alarme. France-soir pose cette question à Axel Kahn : " Quelles sont les implications de la découverte d'un tel gène ? Axel Kahn répond et dit ceci : " Si les données britanniques sont confirmées, ce gène à des chances de devenir le gène de prédilection des sélectionneurs sportifs. Tôt ou tard, les jeunes poulains seront testés et seuls les candidats " II " ou " ID " seront retenus. A terme, il pourrait même y avoir une sélection entre les seuls " II ". Dans le journal " La dépêche du midi " du 28 mai 1998 il est dit ceci : " L'intelligence aussi ?.. " Le Pr Kahn a rappelé à ce propos qu'une autre équipe britannique venait de mettre en évidence l'existence probable d'un " gène de l'intelligence " basé sur le quotient intellectuel qu'il serait à bien des égards " très dangereux " de rechercher.

L'opinion de François LACAZE - En effet il serait très possible de créer une école de tennis avec uniquement des enfants que l'on prendrait à 6ans et qui auraient été testé pour savoir s'ils ont le gène des champions. Les professionnels de tennis de cette école obtiendraient bien évidemment de meilleurs résultats.

L'opinion de François LACAZE - Je suis monté à 2/6 en seconde série en ayant pendant ma carrière de joueur une technique très moyenne. Avec une meilleure technique, je serais monté en tête de seconde série et qui sait, peut-être en fin de première série. Malheureusement pour moi, je n'avais pas le gène qui m'aurait permis de devenir un très grand champion. Effectivement pour devenir un très grand champion il faut des moyens physiques exceptionnels et bien entendu une hygiène de vie et une volonté de travail tout aussi exceptionnelles.

Retour au sommaire

Retour à '' avec en plus ''

 

Une internaute me dit ceci et me demande : '' Suite à votre envoi de votre clef USB, j'ai compris que pendant tout le 20ème siècle                                     les fédérations tennis ne comprenaient pas la mécanique tennistique. Qu'en est-il aujourd'hui en 2015 ?

L'opinion de François LACAZE : Il y a aujourd'hui une meilleure compréhension de la mécanique et de la technique tennistique, mais il n'en demeure pas moins qu'il y a aujourd'hui des défauts techniques dans tous les coups du tennis chez des joueurs français et aussi étrangers.

Retour au sommaire

Retour à '' avec en plus ''

 

Une internaute me dit et me demande : ‘’ J’ai lu avec beaucoup d’intérêt toutes vos pages qui sont absolument passionnantes, comment se fait-il que vous ne soyez pas davantage reconnu ?

La réponse de François LACAZE : Comme je ne voulais pas que mes recherches tennistiques meurent dans le fond d'un tiroir, j'ai eu la chance d'avoir 3 articles qui ont officialisé mes recherches tennistiques par voie de presse 1) La nouvelle république des Pyrénées en 1983 2) Spécial dernière en 1985 3) Toutes les nouvelles de Versailles en 1986 et aussi un livre en 1987 '' TENNIS 15 ans de recherches pour une vérité '' sans oublier L'hebdomadaire '' La Semaine des Pyrénées '' qui a réalisé en 1997 et 1998 une vingtaine d'articles sur l'entraînement et aussi sur des sujets techniques de tous les coups du tennis. Tous ces articles de presse et ce livre sont bien évidemment des preuves d'antériorité de toutes mes recherches tennistiques. Aujourd'hui INTERNET a pris le relais et reste le réseau de distribution le plus important qui manquait à mes recherches tennistiques puisque j'ai 20 000 visites par an. Pour le reste, c'est à dire pour être davantage reconnu, c'est possible, à condition d'avoir de gros moyens financiers pour faire de la publicité dans la presse, sur les chaînes de télévision. Pourquoi pas aussi faire d'autres livres, des revues, mais pour tout cela il faut aussi beaucoup d'argent.

Retour au sommaire

Retour à '' avec en plus ''

 

Une internaute me demande : '' Que faut-il faire pour entrer à la fédération française de tennis comme entraîneur national ''

Pour entrer à la fédération française de tennis comme entraîneur il faut :

1) Avoir été un grand joueur de tennis français (dans les 5 ou 10 meilleurs français par exemple). Je pense à Patrice BEUST qui a été dans les 5 meilleurs joueurs français, joueur de coupe Davis en double et qui a été responsable du centre national d'entraînement de Nice où s'est entraîné Yannick Noah quand il était tout jeune. Je pense aussi à Yannick Noah qui a été capitaine et entraîneur de coupe Davis et aussi à Amélie Mauresmo qui a été capitaine de la Fed Cup pour les femmes. Pour ces meilleurs joueurs français les portes de la fédération leur sont bien sur ouvertes.

2) Les professeurs de gymnastique ont eux aussi beaucoup la cote. Je pense qu'ils sont dégagés par l'éducation nationale dans le cadre des fédérations sportives. Dans les années 1980 Gil de Kermadec directeur technique national était prof de gym et ancien première série de haut niveau. Patrice Hagélaueur entraîneur national était prof de gym ancien joueur lui aussi de première série. Pierre Boyard ancien directeur technique national adjoint était prof de gym classé à 0 en seconde série. Jean Claude Massias prof de gym classé à 0 en seconde série a été lui aussi entraîneur national à la fédération. Tous les conseillers techniques des départements étaient généralement des profs de gym classés au minimum en seconde série.

3) Il peut y avoir aussi quelques rares pistonnés, un peu comme partout ce qui est somme toute normal.

Retour au sommaire

Retour à '' avec en plus ''

 

Un internaute me dit et me demande : '' J'ai assisté à la télévision ce dimanche 29 janvier 2017 à la finale en Australie entre FEDERER et NADAL. C'était un match magnifique et les commentateurs ont dit : '' Les deux plus grands joueurs de tous les temps ''. Qu'en pensez-vous ?

J'ai regardé moi aussi ce match à la télévision et bien évidemment c'était un match magnifique. Il y avait dans le public et à la remise des prix ROD LAVER le grand champion Australien vainqueur du grand chelem en 1962 et en 1969. Lui aussi à son époque était le plus grand joueur de tous les temps et dans le futur il y aura des champions encore plus forts qui seront les plus grands joueurs de tous les temps. Aujourd'hui il y a beaucoup plus de joueuses et joueurs qu'autrefois, la pyramide est plus importante et les joueuses et joueurs sont beaucoup plus puissants.

En 1966 j'avais 20 ans et je jouais avec une raquette Sydney en bois. C'était une raquette tellement raide que je me demande encore aujourd'hui pourquoi il y avait un cordage. La raquette en bois la plus souple et la plus agréable à l'époque était la Maxply Dunlop avec laquelle j'ai joué et qu'utilisait Rod LAVER le grand champion Australien. Les raquettes en bois d'autrefois avaient un petit tamis et la surface de frappe était moins importante. Aujourd'hui grâce à la chimie les raquettes de tennis ont évolué en combinant des matériaux nouveaux qui garantissent vitesse puissance et sécurité. J'ai en ma possession une raquette Maxply Dunlop et une raquette dernière génération et c'est impressionnant de voir la différence quand elles sont l'une à côté de l'autre. C'est la même chose quand on compare une voiture des années 1960 avec les voitures d'aujourd'hui.

Si on demandait par exemple à NADAL de s'entraîner pendant 3 mois avec une raquette Maxply Dunlop des années 1960 et de faire un match contre FEDERER avec sa raquette dernière génération, je pense que NADAL prendrait 3 fois 6/0. Et inversement si l'on demandait à FEDERER de s'entraîner 3 mois avec une raquette Maxply Dunlop des années 1960 et de faire un match contre NADAL avec sa raquette dernière génération, c'est FEDERER qui pendrait 3 fois 6/0. De la même façon, si on demandait à FEDERER et NADAL de refaire la finale d'Australie tous les deux en jouant avec la Maxplay Dunlop des années 1960 le niveau de jeu ne serait pas du tout le même. Bien évidemment on peut aussi faire l'expérience dans un club de tennis avec deux joueurs de mêmes niveaux.

Retour au sommaire

Retour à '' avec en plus ''

 

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Adresse de mon site internet : secretsdutennis.com - Pour toutes information : 05 62 93 05 87

Ma boite aux lettres mail : lacazefrancoi@yahoo.fr

·         Votre avis sur mes recherches tennistiques m'intéresse, envoyez moi un mail à : lacazefrancoi@yahoo.fr - En vous remerciant

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Coup droit

Retour au sommaire

 

utiliser le curseur de droite pour descendre dans la page -

 

Sommaire du coup droit

Utilisez avec la souris le curseur de droite pour descendre dans la page

I. les prises de raquette en coup droit - II. le principe mécanique de la raquette en coup droit - III. les formes de préparation en coup droit - IV. les coups droits coupés - V. les grands coups droits - VI. enseignement - VII. différence - VIII. les moyens et les mauvais coups droits - IX. les mauvaises formes de préparation en coup droit - X. les 11 raisons des mauvais coups droits pendant le 20ème siècle - XI l'enseignement a fait beaucoup de dégâts - XII. particularité - XIII. méthode d'enseignement -

 

----------

ATTENTION : Si vous ne faites que survoler mon site, vous pouvez avoir l'impression que c'est très compliqué. En réalité c'est très simple, les explications sont très claires. Je vous conseille d'en lire un peu chaque fois, 1 page par exemple et ainsi de suite. Vous pouvez m'écrire : Ma boîte mail : lacazefrancoi@yahoo.fr Vous pouvez également me téléphoner le soir après 20 heures au 05 62 93 05 87

 

I. Les prises de raquette en coup droit

1. Pourquoi les appellations de ces prises de raquettes en coup droit ?

www.spin-grip.com ( d'Angel RODRIGUEZ )

2. la prise de raquette " western " en coup droit ( prise des grands coups droits )-

3. la prise de raquette '' eastern '' en coup droit ( prise régulièrement enseignée qui a fait beaucoup de dégâts-

4. la prise " continentale marteau " de coup droit ( prise catastrophique )- PAGE COMPLETE GRATUITE

5. la prise " western prononcée " en coup droit ( plus rarement employée )-

6. Récapitulation des 4 prises de raquette en coup droit, continentale marteau, eastern, western, western-prononcée.

7. Statistique importante en ce qui concerne l'efficacité de ces prises de raquette en coup droit pendant le 20ème siècle.

8. les 10 raisons pour lesquelles à l'initiation au tennis je suis totalement opposé à la prise eastern de coup droit.

Retour au sommaire

 

Utilisez aussi avec la souris le curseur de droite pour descendre dans la page

II. Le principe mécanique de la raquette en coup droit

9. le principe mécanique de la raquette en coup droit. 1ère partie

10. Le principe mécanique de la raquette en coup droit 2ème partie.

10 bis Le principe mécanique de la raquette en coup droit et revers 3ème partie

Retour au sommaire

 

 

III. Les formes de préparation en coup droit convexe, horizontale et concave

11. les 3 formes de préparation en coup droit

12. Les 3 formes de la préparation, convexe, horizontale, et concave avec comme point de départ de retour la position 1, même séquence de retour pour les 3 formes de préparation -

13. Les préparations convexes et concaves avec comme points de départ de retour la position 3 et la position 5. -

14. La préparation concave avec comme point de départ de retour a) la position 1 b) la position 3 c) la position 5 -

15. la préparation convexe avec comme point de départ de retour a) la position 1 b) la position 3 c) la position 5 -

Retour au sommaire

 

IV. les coups droits coupés

16. les coups droits coupés ( de piston, rotatifs et en balancier ) -

 

Utilisez aussi avec la souris le curseur de droite pour descendre dans la page

V. Les grands coups droits

17. les grands coups droits à toutes les époques et dans tous les pays du monde. 1ère partie. Les Européens.

18. les grands coups droits à toutes les époques et dans tous les pays du monde. 2ème partie. Reste du monde.

19. les grands coups droits à toutes les époques et dans tous les pays du monde. 3ème partie. France

Retour au sommaire

 

VI. Enseignement

20. Les grands coups droits avant 1930 que les fédérations auraient pu prendre en exemple pour éventuellement la création d'une méthode d'enseignement.

Utilisez aussi avec la souris le curseur de droite pour descendre dans la page

VII. Différence

21. 1) La différence entre les grands, les moyens et les mauvais coups droits et les raisons de cette différence. 2) Une mise au point technique en ce qui concerne le coup droit.

 

VIII. Les moyens et les mauvais coups droits

22. Les moyens et les mauvais coups droits ( 1ère partie ). Reste du monde

23. Les moyens et les mauvais coups droits ( 2ème partie ) Les Européens

24. Les moyens et les mauvais coups droits ( 3ème partie ) France

Retour au sommaire

 

 

IX. Mauvaises formes de préparation en coup droit

25. les mauvaises formes de préparation en coup droit.-

X. Les 11 raisons des mauvais coups droits pendant le 20ème siècle

26. les 11 raisons des mauvais coups droits pendant le 20ème siècle. -

Utilisez aussi avec la souris le curseur de droite pour descendre dans la page

XI. l'enseignement a fait beaucoup de dégâts

27. complément d'informations en ce qui concerne la méthode française 1972-1973 sortie à Montpellier en 1973 et réservée uniquement aux enseignants.

28. Dans chaque décennie depuis 1890 jusqu'en 1990, je place 1) un grand coup droit 2) un moyen coup droit et 3) un article qui conseillait à la même époque la prise unique alors qu'elle a fait beaucoup de dégâts depuis la création du tennis.

Retour au sommaire

 

 

XII. Particularité

29. Le coup droit de la main droite et le coup droit de la main gauche, la joueuse et le joueur ne faisant jamais de revers.

XIII. Méthode d'enseignement

30. A l'issue de ces analyses, nous pouvons en déduire un enseignement qui soit le plus simple possible. Technique et pédagogie.

Retour au sommaire

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&  

Le revers à deux mains massacré pour Goven et Gauvain (voir à revers la page '' Les coups à deux mains '')

La revue '' Les coups à deux mains '' est édité par

(www.leseditionsdunet.com)

LES EDITIONS DU NET

126 RUE DU LANDY

93 400 SAINT OUEN (FRANCE)

Tél. : 01 41 02 06 62

Fax : 01 41 02 06 63

Si vous souhaitez commander la revue

aller sur GOOGLE et mettre

les editions du net les coups à deux mains

 

Retour au sommaire

Retour à '' avec en plus '' 

---------- 

 

Gil de Kermadec ancien directeur technique national

La revue '' Le Coup Droit I '' est édité par

(www.leseditionsdunet.com)

LES EDITIONS DU NET

126 RUE DU LANDY

93 400 SAINT OUEN (FRANCE)

Tél. : 01 41 02 06 62

Fax : 01 41 02 06 63

Si vous souhaitez commander la revue

aller sur GOOGLE et mettre

les editions du net '' le coup droit I ''

 

 

Après commande vous retrouverez toutes ces erreurs faites par toutes les fédérations de tennis du monde.

-------

Pour plus d'informations, cliquer ci-dessous.

27. complément d'informations en ce qui concerne la méthode française 1972-1973 sortie à Montpellier en 1973 et réservée uniquement aux enseignants.

 

En ce qui concerne le revers

Quelques exemples

Revers soi-disant lifté de la méthode française 1973.

Dans cette séquence de 10 dessins décalqués qui est soi-disant un revers lifté, c'est en fait un revers coupé puisqu'il n'y a pas de mise à niveau entre le dessin n°5 et le dessin n°6. Entre le dessin n°5 et le dessin n°6, la raquette descend vers la balle. Si je devais classer ce revers ci-dessous soi-disant lifté de la méthode française 1973, il serait dans le catégorie des très mauvais revers. En effet, tous les ingrédients sont en place pour la réalisation d'un revers absolument catastrophique.











 

 Après commande de la clef USB vous retrouverez toutes ces erreurs faites par toutes les fédérations de tennis du monde.

---------- 

Retour au sommaire

Retour à '' avec en plus ''

 

&&&&&&&&&&

30 ans de recherches et de passion.

En effet au début de mon enseignement entre 1969 et 1972, j'ai eu avec mes élèves les pires difficultés pour les convaincre de la technique la plus élémentaire car il était conseillé tout et son contraire.

Après une période pénible où j'ai failli abandonner l'enseignement du tennis, j'ai eu l'idée de montrer des documents photographiques pour prouver la véracité de ce que j'avançais et pris au jeu, j'ai après plus de 30 ans de recherches créé une importante collection sur tous les coups du tennis avec en particulier 4 dossiers ( plus de 1000 pages de toutes les erreurs et incompétences faites à toutes les époques et dans tous les pays du monde.

Je prouve qu'il existe une vérité mécanique et anatomique et que les champions d'hier ont joué comme jouent les champions d'aujourd'hui et comme joueront les champions de demain.

 

----------

L'avis de Bernard DUCOM journaliste

Qu'en matière d'enseignement de la technique du tennis tout a été conseillé à travers les époques, oui tout et son contraire. Telle '' sommité '' de 1960 dément allègrement l'enseignement de telle autre '' sommité '' postérieure ou antérieure. Des '' vérités '' énoncées en 1905 sont au fil des pages des dossiers de François LACAZE battues en brèche en 1920, remises au goût du jour 15 ans plus tard et à nouveau qualifiées d' '' hérésies '' dans des temps plus proche du nôtre. Oui, tout a été conseillé et son contraire... Il va sans dire qu'à la lumière des documents recueillis, bien des réputations solidement établies en prennent parfois un coup...

Bernard DUCOM, La Nouvelle République des Pyrénées, 23 septembre 1983

L'intégralité de l'article en bas de la page index

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Revers

 

 

Sommaire du revers : 1. les prises de raquette en revers - Les grands, les moyens et les mauvais revers qui est la conséquence de ces prises - 2. le principe mécanique de la raquette en revers 1ère partie - 3. le principe mécanique de la raquette en revers 2ème partie - 4. les 3 formes de préparation en revers - 5. mon revers et sa transformation - 6. les revers coupés ( de piston - rotatifs - en balancier ) -7. les 7 raisons des mauvais revers pendant ce 20ème siècle - 8. les coups à 2 mains - 9. le manche de la raquette dans le creux de la main dans tous les coups du tennis - 10. à l'issue de ces analyses, nous pouvons en déduire un enseignement qui soit le plus simple possible. Technique et pédagogie - 11. complément d'informations pour le revers en ce qui concerne la méthode française 1972-1973 sortie à Montpellier en 1973 - 12. Le revers à une main va t-il mourir de l'équipe magazine -13. les mauvaises formes de préparation en revers - 14. La préparation convexe et concave avec comme point de départ la position 6 lob défensif - 15. Les 3 formes de préparation avec comme point de départ la position 1 -16. La préparation convexe et concave avec comme point de départ la position 4

Utilisez aussi avec la souris le curseur de droite pour descendre dans la page

1. les prises de raquette en revers. - Les grands, les moyens et les mauvais revers qui est la conséquence de ces prises &ndash PAGE COMPLETE GRATUITE

2. le principe mécanique de la raquette en revers - 1ère partie

3. le principe mécanique de la raquette en revers - 2ème partie -

3. bis Le principe mécanique de la raquette en coup droit et revers - 3ème partie

4. les 3 formes de préparation en revers. -

5. mon revers et sa transformation

6. les revers coupés ( de piston - rotatifs - en balancier ) -

7. les 7 raisons des mauvais revers pendant ce 20ème siècle. -

8. les coups à 2 mains. PAGE COMPLETE GRATUITE

9. le manche de la raquette dans le creux de la main dans tous les coups du tennis.

10. à l'issue de ces analyses, nous pouvons en déduire un enseignement qui soit le plus simple possible. Technique et pédagogie. -

 

11. complément d'informations pour le revers en ce qui concerne la méthode française 1972-1973 sortie à Montpellier en 1973 -

 

12. Le revers à une main va t-il mourir de l'équipe magazine -

 

13. les mauvaises formes de préparation en revers -

 

14. La préparation convexe et concave avec comme point de départ la position 6 lob défensif -

15. Les 3 formes de préparation avec comme point de départ la position 1 -

 

16. La préparation convexe et concave avec comme point de départ la position 4

 

Retour au sommaire

 

 

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Les défauts des champions

Utilisez aussi avec la souris le curseur de droite pour descendre dans la page

1. La technique de Yannick NOAH vainqueur du tournoi de Roland Garros en 1983 et ex 3è joueur mondial.

2. La technique d'Yvan LENDL un grand champion.

3. La technique d'Amélie MAURESMO numéro 1 mondiale depuis le lundi 13 septembre 2004.

4. Les défauts des champions connus

5. La technique de François JAUFFRET ancien numéro 1 français en 1969, 1970, 1974, 1975, 1977.

6. JAUFFRET, LENDL, NOAH, MAURESMO, GASQUET, pour établir des comparaisons.

Retour au sommaire

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Erreurs et incompétences

Utilisez aussi avec la souris le curseur de droite pour descendre dans la page

l'enseignement a fait beaucoup de dégâts

1- 1ère partie erreurs et incompétences EUROPE

2- 2ème partie erreurs et incompétences RESTE DU MONDE.

3- 3ème partie erreurs et incompétences LES METHODES D'ENSEIGNEMENT ET LES ECOLES DE TENNIS

4- 4ème partie erreurs et incompétences DIVERS-CONTRADICTIONS

5- 5ème partie erreurs et incompétences des ANCIENS NUMEROS 1 MONDIAUX ET AUTRES CHAMPIONS INTERNATIONAUX.

6. 6ème partie erreurs et incompétences LA PRISE UNIQUE DANS L'HISTOIRE DU TENNIS

7. 7ème partie erreurs et incompétences FRANCE

8- 8ème partie erreurs et incompétences - Les théories de Jack KRAMER

Retour au sommaire

 

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Services et smash

 

service et smash - Technique et pédagogie. -

Retour au sommaire

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Volées

Utilisez aussi avec la souris le curseur de droite pour descendre dans la page

    

       

 

La Volée - Technique et pédagogie

Retour au sommaire

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

LA TECHNIQUE IDEALE

pour que chacune et chacun puisse avoir la meilleure technique possible

Retour au sommaire

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Divers

Utilisez aussi avec la souris le curseur de droite pour descendre dans la page

divers1- 1. L'entraînement - 2. Nick Bollettieri, mythe ou réalité - 3.Yannick Noah : le joueur, le capitaine - 4. Histoire de gène - 5. Le rôle du coach. - 6. Une internaute me demande : '' J'ai été étonnée de la défaite de Tsonga face à Djokovic ! Qu'en pensez-vous -

divers2- - 1. Autres disciplines sportives : Rugby, Equitation, Athlétisme, Ski - 2. Le phénomène Suédois. - 3. La précocité dans le tennis et dans le sport . - 4. Que vaudraient aujourd'hui les champions du passé. -

divers3 - - 1. Un peu de tout. - 2. Comprendre le classement national français et le décompte 15, 30, 40. - 3. Le simple mixte. - 4. Lettre qui détaille mes recherches tennistiques. - Petites histoires. -

divers4- La question des internautes. 3 articles concernant l'esprit d'équipe - 1 ) - L'affaire Noah-Pierce. 2 ) - Un internaute me demande : " que pensez-vous de la non sélection de Fabrice Santoro en coupe Davis contre l'Allemagne les 10-11-et 12 février 2006. 3 ) - L'affaire Gasquet.

divers5 - La question des internautes. 1 ) Coach d'un grand joueur - 2 ) Quelle est la valeur du diplôme - 3 ) Information Fédération - 4 ) Pourquoi toutes ces erreurs pendant ce 20ème siècle - 5 ) Avez-vous sorti un grand champion ? - 6 ) Quelle différence entre les champions d'aujourd'hui et les champions d'il y a 40 ans

divers6 - La question des internautes. - 1 ) Complément d'informations sur la lettre " L'enseignant professionnel dans les clubs de tennis : ATTENTION DANGER " ! - 2 ) Allez-vous continuer vos recherches tennistiques au 21ème siècle ? - 3 ) Un internaute 1) me dit et 2) me demande - 4 ) Un internaute me demande à propos de la Fédération Française de tennis - 5 ) Un internaute me dit : '' Je trouve que toutes vos recherches sont basées sur la critique '' - 6 ) Un internaute me dit et me demande : " Jean Gachassin est le nouveau président de la fédération française de tennis, il a été classé à son meilleur niveau à 2/6, aurait-il pu devenir un très grand joueur. -

Divers7 - La question des internautes. En ce qui concerne la technique - 1 ) - Le coup droit de face - 2 ) Les volées liftées - 3 ) A propos d'Amélie Mauresmo - 4 ) Un internaute me demande : " Que pensez-vous de la technique de Gérard Gasquet ". 5 ) Une internaute me demande : " Que pensez-vous du match qui vient de se dérouler à l'us open ( 2005 ) entre Amélie Mauresmo et Mary Pierce ", j'ai été étonnée de la déroute d'Amélie. 6 ) Un internaute me dit et me demande : " j'ai vu vos pages sur les prises de raquette en coup droit et revers, comment se fait-il que la fédération française de tennis ait enseigné les prises de coup droit eastern et continentale marteau à l'initiation puisque ce ne sont pas les bonnes prises ? 7 ) Une internaute me demande : '' Que pensez-vous de la victoire de Marion BARTOLI à Wimbledon et aussi que pensez-vous de sa technique gestuelle.

divers8 - La question des internautes. 2ème partie. Un internaute me dit ceci : J'ai lu avec beaucoup d'intérêt votre livre et les disquettes manquantes qui ne figurent pas sur internet et je suis tombé par hasard sur une critique de votre site que je vous transmets. J'aimerais avoir votre opinion sur cette critique.

divers9 - Lenglen et les 4 mousquetaires Lacoste, Borotra, Cochet, Brugnon.

Retour au sommaire

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

1. A propos de l’auteur

Utilisez aussi avec la souris le curseur de droite pour descendre dans la page

1. A propos de l'auteur

2. Les coupures de presse qui ont officialisé mes recherches tennistiques avant la sortie de mon livre

La nouvelle République de Pyrénées - Spécial Dernière - Toutes les nouvelles

3. La sortie de mon livre " Tennis 15 ans de recherches pour une vérité " en 1987

FRANÇOIS LACAZE

ENSEIGNANT PROFESSIONNEL DE TENNIS

TENNIS-RECHERCHES

30 ans de Passion

vous pouvez descendre avec le curseur de droite

1. A propos de l'auteur

vous pouvez descendre avec le curseur de droite

Le premier site " www.chez.com/tennisrecherche " a été sélectionné dans " les 500 meilleurs sites du moment " par la revue " BEST OF WEB " www.best-of-web.net n° 8 Bimestriel Juillet/Août 2001 . Cette revue est vendue dans les kiosques à journaux.

Je suis enseignant professionnel de tennis depuis 1968, et au début de mon enseignement entre 1968 et 1972, j'avais avec mes élèves les pires difficultés pour les convaincre de la technique la plus élémentaire, car il était conseillé tout et son contraire.

le journaliste Bernard DUCOM qui le premier a officialisé mes recherches tennistiques par voie de presse dit ceci dans le journal " La Nouvelle République des Pyrénées du 23 septembre 1983 " : " Qu'en matière d'enseignement de la technique du tennis tout a été conseillé à travers les époques, oui tout et son contraire. Telle " sommité " de 1950 dément allégrement l'enseignement de telle autre " sommité " postérieure ou antérieure . Des " vérités " énoncées en 1905 sont au fil des pages des dossiers de François Lacaze battues en brèche en 1920, remises au goût du jour 15 ans plus tard et à nouveau qualifiées d' " hérésies " dans des temps plus proches du nôtre. Oui, tout a été conseillé et son contraire... Il va sans dire qu'à la lumière des documents recueillis, bien des réputations solidement établies en prennent parfois un coup ".

Et que peut faire également un prof comme moi quand on lui met sous le nez, les écrits d'un champion de grande notoriété qui affirme qu'il convient de faire exactement le contraire de ce que vous venez de conseiller.

Je l'avoue, moralement je suis passé par les pires moments et après une période pénible où j'avais bien failli abandonner l'enseignement du tennis, il m'est venu l'idée de montrer quelques photos de champions, des technicoramas, et pris au jeu, j'ai après plus de 30 ans de recherches créé une véritable ENCYCLOPEDIE sur le tennis, et je prouve qu'il existe une vérité mécanique et anatomique et que les champions d'hier ont joué comme jouent les champions d'aujourd'hui et comme joueront les champions de demain.

De plus, j'étends mes recherches à travers toutes les époques et tous les pays depuis la création de ce sport. Un historique était mis ainsi au service de technique gestuelle.

Métamorphosé en "rat de bibliothèque, je dépouille systématiquement tout ce qui parle de tennis depuis ses origines : "Fémina", "Tennis", "Tennis et Golf", "Plaisir des sports", etc..., mais aussi "Tennis de France", "Tennis Magazine", "Le Monde du Tennis", "L'équipe". Sans oublier tous les livres sur le tennis de tous les pays en traduction Française. Grâce à ce travail intense de compilation, je constate que depuis le début des années 1900 jusqu'à nos jours, des erreurs étaient commises et répétées en permanence.

Ne voulant pas que mes recherches meurent dans le fond d'un tiroir, je me tourne vers la presse et 3 journaux officialiseront mes recherches : "La Nouvelle République des Pyrénées" le 23 septembre 1983 avec le journaliste Bernard DUCOM, le 1er juin1985. "Spécial DERNIERE" dans son édition nationale reprenait le flambeau de Bernard DUCOM, et le 7 mai 1986 le journaliste Bernard DELATTRE de "Toutes les Nouvelles de Versailles" écrivait un article sur mes recherches tennistiques. Enfin en 1986 je rencontrai un éditeur et mon livre "TENNIS 15 ans de recherches pour une vérité" était édité en 1987 par les presses de l'INAM. En 1993, je décide par le système des photocopieuses qui existe sur le marché de faire mes propres revues à petite dose en 24 pages, en reprenant mon livre et ma collection. En 1997, je réussis à intéresser le journaliste Christian SARRABAYROUSE de l'hebdomadaire régional "La Semaine Des Pyrénées" pour éditer en une page des sujets divers.

La collection

30 ans de recherches et de passion. Une vérité mécanique et anatomique. Une encyclopédie de la fin du 19ème siècle, de tout le 20ème siècle et du début du 21ème siècle jusqu'à la fin de l'année 2002

Vos remarques et commentaires et pour tous renseignements complémentaires vous pouvez également écrire à François LACAZE au 9 rue Maréchal Foch, 65000 TARBES, FRANCE ou lui téléphoner au 00335. 62. 93. 05. 87.

&&&&&&&&&&

2. Les coupures de presse qui ont officialisé mes recherches tennistiques avant la sortie de mon livre.

Une telle somme de travail au fond d'un tiroir, cela je ne pouvais l'envisager. Commence alors pour moi la tournée des éditeurs, mais ceux-ci, affolés devant une telle masse de travail, ne purent me proposer aucune synthèse. Je décide alors de me tourner vers la presse et je m'adresse à mon journal régional : " La nouvelle république des Pyrénées ". Ma rencontre avec Bernard Ducom restera gravée dans ma mémoire. Quatre heures durant, ce journaliste consultera tous mes dossiers, posera questions après questions, prendra des notes. Le 23 Septembre 1983, " La Nouvelle République " publiait un article, le premier sur mon travail. Le 1er Juin 1985, " Spécial DERNIERE ", dans son édition nationale publiait également un article. Et le 7 Mai 1986, Bernard Delattre, de " Toutes les Nouvelles " écrivait un dernier article sur mes recherches. Ces 3 articles de presse accompagnés d'une lettre qui détaillait mes recherches tennistiques m'ont permis par la suite de trouver plus facilement un éditeur pour mon livre " TENNIS 15 ans de recherches pour une vérité " qui allait sortir en 1987.

Ces articles de presse, mon livre et les articles dans l'hebdomadaire " La Semaine des Pyrénées " sur des sujets techniques entre septembre 1997 et octobre 1998 sont des preuves d'antériorité de mes recherches tennistiques.

&&&&&&&&&&

1er article

La Nouvelle République des Pyrénées

n° 11883 - Vendredi 23 septembre 1983

En titre : François Lacaze bientôt édité ? " La vérité en 3000 pages... "

Convaincre des élèves ( et accessoirement certains collègues ) qu'il existe une vérité en tennis... Pour surmonter cette difficulté à laquelle son métier d' " enseignant professionnel de tennis " le confrontait tous les jours, François Lacaze, Tarbais d'origine eût l'idée, il y a une dizaine d'années, d'illustrer ses cours en montrant des photos de champions en action, des technicoramas, etc. Ancien 2/6 François Lacaze exerce aujourd'hui dans les Yvelines ; Tarbes, Evian, le Maroc, furent ses précédents points d'attache. Enseignant professionnel depuis 1968 il avoue : " Au début de mon enseignement j'avais les pires difficultés à convaincre mes élèves de la technique tennistique la plus élémentaire. Ainsi dès que je déconseillais la prise unique ( même prise pour le revers que pour le coup droit...) , il se trouvait tel ou tel élève pour dire : pas d'accord, moi j'ai lu que...

Il avait lu que tel champion ou tel entraîneur réputé conseillait la prise unique. Et François Lacaze de souligner : Que peut faire un prof comme moi quand on lui met sous le nez, les écrits d'un tennisman de grande notoriété qui affirme qu'il convient de faire exactement le contraire de ce que vous venez de conseiller. Je l'avoue, moralement je suis passé par les pires moments. J'ai souvent pensé à renoncer.

Dix ans de recherches

Plutôt que de se laisser aller au découragement, François Lacaze, cherchera à convaincre par le texte et par l'image... A un élève pas d'accord sur tel point de l'enseignement prodigué il présentera une ou des illustrations prouvant par A + B qu'il n'y a pas lieu de contester le point en question. Une illustration par-ci, un point de vue d'ordre technique par-là, une interview ailleurs, une confidence, un compte rendu... petit à petit les documents de toutes sortes et de toutes provenances vont s'accumuler sur le bureau de François Lacaze. Et ce dernier tel un collectionneur, va pendant dix ans, vivre sous l'emprise d'une véritable boulimie de recherches. Textes, photos, tout ce qui a été publié ayant trait au tennis l'intéresse, l'accapare. Il ira jusqu'à dépenser une petite fortune en photocopies. " Dix ans de travail et dix mille heures de réflexion ", dit-il en ouvrant devant l'objectif du photographe les épais dossiers, fruits de ce long travail de solo.

Premier dossier : 160 grands coups droits d'attaque à toutes les époques. Un dossier de plus de 300 pages avec le technicorama de chacun des 160 champions ( dont certains de 1900 ), plus des coupures de presse, des témoignages écrits apportant la preuve que ce champion ( ... cette championne ) avait un excellent coup droit. En tout, François Lacaze a constitué huit dossiers de la sorte : dossier n° 2 : 50 moyens et mauvais coups droits ; dossier 4 : plus de 400 pages sur le revers ; dossier 7 : 500 pages sur le service, le smash, la volée, le lob... On l'a dit, en tout huit dossiers, huit mines. Un collectionneur se satisferait à moins ; un professeur de tennis perfectionniste et exigeant comme l'est François Lacaze entend " faire profiter " de cette somme de connaissances, de preuves. Extraire et faire connaître le substantifique moëlle de ces kilos de documents. Qu'en retenir ?

Technique unique

Qu'en matière d'enseignement de la technique du tennis tout a été conseillé à travers les époques, oui tout et son contraire. Telle " sommité " de 1960 dément allégrement l'enseignement de telle autre "sommité " postérieure ou antérieure. Des " vérités " énoncées en 1905 sont au fil des pages des dossiers de François Lacaze battues en brèche en 1920, remises au goût du jour 15 ans plus tard et à nouveau qualifiées d' " hérésies " dans des temps plus proches du nôtre. Oui, tout a été conseillé et son contraire... Il va sans dire qu'à la lumière des documents recueillis bien des réputations solidement établies en prennent parfois un coup...

Mais là ne réside pas le seul intérêt des " travaux du professeur Lacaze... " Convaincre qu'il existe une vérité en tennis... On revient à la case départ... Ouvrons à nouveau le dossier des " grands coups droits ". Aussi abondamment illustré que les sept autres. " Que constatons-nous ? s'exclame François Lacaze pointant son index sur chacune des photos qui apparaissent à mesure qu'il tourne les pages. " Qu'en 1900, comme en 1960 comme à Wimbledon en 75, comme aux derniers internationaux de Roland-Garros, tous les joueurs dotés d'un super coup droit exécutent leur coup exactement de la même manière ; même disposition des pieds, même position de corps, même prise de la raquette, même relâche du bras... " C'est vrai que les similitudes sont frappantes : de la même manière, elles apparaissent quand on compulse le dossier " service " ou le dossier " revers " ou n'importe lequel des coups du tennis que François Lacaze s'est attaché à disséquer à travers les époques. Il nous fait part de ses convictions : " Il faut séparer le style de la technique ; multiplicité du premier, unicité de la seconde. C'est elle qui dans sa perfection fait les champions. Les milliers de photos rassemblées en dix ans ne peuvent pas mentir, elles. Que font-elles apparaître ? Qu'au delà des différences de style, tous les grands joueurs de coups droits à toutes les époques ont une attaque de balle absolument identique ; idem pour le revers, idem pour tous les coups ". Au fur et à mesure de ses recherches, François Lacaze dit avoir mis en exergue une autre réalité du tennis : " Bien des profs, bien des entraîneurs ont rendu les pires services à d'excellents joueurs en voulant corriger tel ou tel point qu'ils considéraient être un défaut. Défaut de style peut-être mais quelle importance, si en fin de compte l'exécution technique du coup ne souffrait pas elle, d'un vice ". Dorénavant, François Lacaze n'en démordra pas : à chaque coup sa technique... unique. Reste à notre Tarbais exilé dans les Yvelines à " faire passer son message ". " Vous le remarquez dans ces huit dossiers, dans ces trois mille pages il n'y a pas une ligne de moi. Je fais parler les photos, les technicoramas ; j'étaye la démonstration par des écrits de journalistes, d'observateurs, de joueurs, d'entraîneurs, de professeurs, de techniciens... "

Et maintenant faire éditer

Faire passer le message. François Lacaze a contacté des éditeurs ; d'autres se sont adressés à lui. La littérature tennis se vendant bien, les dossiers de notre interlocuteur suscitent pas mal de convoitises. " Une dure partie s'annonce, estime l'ex 2/6, quelle jungle l'édition ! Oui, je souhaite que mes travaux connaissent un prolongement en librairie et qui sait, peut-être en vidéo... Mais pas à n'importe quel prix. Pour l'heure par souci de rentabilité, les propositions exigeaient que je fasse trop de concessions. synthétiser ces dossiers, je ne suis pas contre, mais j'entends m'opposer à ce qu'ils le soient trop ". François Lacaze voit mal comment ses dix ans de recherches " pourraient contenir dans 200 pages et quelques illustrations ; l'esprit, le contenu de mes dossiers seraient trahis, c'est inacceptable. Un récent contact avec un journaliste français faisant autorité- ainsi que le mensuel qu'il anime- en matière de technique tennis, a redonné le moral à François Lacaze. Attendons de connaître la suite de son aventure : une aventure personnelle, longue de dix ans, et qui mériterait d'être connue, partagée et féconde. A des milliers d'exemplaires si possible...

Bernard DUCOM

&&&&&&&&&&

2ème article

SPECIAL DERNIERE

n° 1153 - Samedi 1er juin 1985

En titre : Douze ans de réflexion et quatre mille pages !

Il lui a fallu douze ans de réflexion et quatre mille pages ! Aujourd'hui François Lacaze, véritable bénédictin de la raquette, l'affirme : " Il existe une vérité du tennis. " Et il le prouve.

A vingt-trois ans, il est classé 2/6 et il fait de la compétition. A vingt-sept ans, il abandonne les tournois pour se consacrer à l'enseignement. Il est actuellement professeur de tennis dans la région parisienne.

Au début, explique-t-il, j'ai eu les pires difficultés avec mes élèves. Quand je leur disais, par exemple, de renoncer à la prise unique, il y en avait toujours un pour me dire : je ne suis pas d'accord avec vous parce qu'on m'a dit... ou parce que j'ai lu... C'était tellement désespérant que j'ai failli renoncer a enseigner. Que pouvais-je répondre, moi, simple prof, lorsqu'on me citait tel ou tel champion ?

La réponse, François Lacaze va la trouver dans les photos de tennismen. Ces quelques photos, au début, m'ont donné envie de poursuivre mes recherches. Aujourd'hui, j'ai huit dossiers, qui permettent de comparer les coups droits, les revers, les services, le smash..., à toutes les époques. Ces huit dossiers s'intitulent " le coup droit ", " les grands coups droits d'attaque ", " les moyens et les mauvais coups droits ", " le revers ", " les erreurs ", " les grands coups droits coupés et les grands revers coupés ", " le service, le smash, la volée et le lob " et " les bonnes formes de préparation au coup droit ". Une véritable encyclopédie du tennis dans le monde, depuis un siècle, en quatre mille pages ! Et une constatation : ce n'est ni le hasard ni la mode qui font un grand champion. La preuve, le cas du français Hervé Gauvain. En 1969, ses professeurs veulent lui faire perdre son revers à deux mains, jugé peu académique. Il lui faudra quatre ans pour revenir sur la scène nationale..., quelques mois avant l'apparition du phénomène Borg qui donne ses lettres de noblesse à ce même revers à deux mains ! C'est ce que l'on peut appeler pudiquement une erreur d'appréciation. On retrouve le même tâtonnement dans certains livres écrits par des champions français au cours de ces dernières années. " Et pourtant, la vérité existe ", affirme François Lacaze, la main sur sa pile de dossiers.

Véritable rat de bibliothèque, ce fou de tennis a retrouvé à peu près tout ce qui s'est écrit sur le tennis, se gardant bien de rajouter la moindre ligne de sa main. Et il a pris contact avec de nombreuses fédérations étrangères. Jour après jour, il complète sa documentation et enrichit sa réflexion. " Je suis entré en recherche comme on entre en religion ", dit-il avec le sourire. Mais nul n'est prophète en son pays. et, malgré ses efforts, le petit prof des Yvelines n'a pas encore trouvé un éditeur qui prenne le risque de publier son travail. L'ex 2/6 ne désespère pourtant pas. " Un jour, dit-il, on s'apercevra que j'ai raison et qu'il y a une vérité mécanique et anatomique du tennis. " De quoi, comme le lui a confié un membre de la fédération française, " bouleverser quelques habitudes " dans l'enseignement de ce sport.

&&&&&&&&&&

3ème article

Toutes les nouvelles Ville Nouvelle Plaine de Versailles

n° 1945 - mercredi 7 mai 1986

en titre : Douze ans de réflexions et de recherches :

Les secrets du tennis découverts par le Maurepasien François Lacaze

Ses travaux de douze ans de réflexion et de recherches tiennent en quatre mille pages ! Maurepasien depuis 1975, enseignant professionnel de tennis dans plusieurs clubs de notre région, François Lacaze affirme aujourd'hui qu'il existe une vérité du bon tennis." La mécanique du bon coup droit lifté de Johnston en 1923 est la même que celle de Borg... " dit-il et il le prouve à l'aide de photos et d'articles des époques concernées. Le maurepasien ne veut pas que les conclusions de ses douze ans de travaux de bénédictin finissent au fond d'un tiroir... mais il a bien du mal à trouver un éditeur pour la véritable encyclopédie qu'il a réalisée...

" Enseignant professionnel de tennis depuis 1968, au début de mon enseignement entre 1969 et 1972, j'avais avec mes élèves les pires difficultés pour les convaincre de la technique la plus élémentaire, ceux-ci me répondant : " Vous me dites de jouer ainsi et on m'a conseillé une technique différente de la vôtre. " Que pouvait faire également un enseignant comme moi, quand on lui mettait sous le nez les écrits d'un tennisman de grande notoriété qui affirme qu'il convient de faire exactement le contraire de ce que vous veniez de conseiller. Après une période pénible où j'avais bien failli abandonner l'enseignement du tennis , il m'est venu l'idée de montrer quelques photos de champions, des technicoramas et, pris au jeu, j'ai après plus de douze ans de travail et 10 000 heures de réflexions, créé cette collection. "

" Une vérité mécanique et anatomique "

François Lacaze a ainsi constitué un dossier sur le coup droit de plus de 400 pages avec les technicoramas et les photos des champions de toutes les époques et de tous les pays. Il a aussi un dossier de plus de 500 pages sur les grands coups droits d'attaque à toutes les époques et dans tous les pays ; un dossier de plus de 300 pages avec les moyens et les mauvais coups droits " dus généralement à une mauvaise prise de raquette, donc à une raideur en fin de préparation, point de départ de retour ".

De même, d'après ses recherches, les raisons d'un bon coup droit et d'un bon revers coupé avec l'avant-bras levé sont les suivantes : mouvement en long rectiligne donc plus précis, l'effort est parfaitement réparti ( poignet, avant-bras ), l'impact plus près du centre de gravité, le mouvement en long favorise également l'horizontalisation du coup, même prise que pour le lift.

Le dossier sur le revers compte également plus de 400 pages. " Mon dossier sur les erreurs est explosif ! Des erreurs ont été en effet faites à toutes les époques et dans tous les pays du monde ; par exemple, à une époque, on a empêché Hervé Gauvain de jouer à deux mains, alors qu'il aurait pu être un Borg avant l'heure..."

Le professeur maurepasien s'est penché aussi sur les bonnes et les mauvaises formes de préparation en coup droit, le service, le smash, la volée, le lob...

" Je veux prouver qu'il y a une vérité mécanique et anatomique et que les champions d'hier ont joué comme le font les champions d'aujourd'hui et comme le feront les champions de demain. "

&&&&&&&&&&

3. La sortie de mon livre " Tennis 15 ans de recherches pour une vérité " en 1987.

la couverture de mon livre édité en 1987

En 1987, mon livre de 520 pages " TENNIS 15 ans de recherches pour une vérité " était édité en 2000 exemplaires. Comme je ne voulais pas que mes recherches tennistiques meurent dans le fond d'un tiroir, les 3 articles de presse cités ci-dessus et ce livre étaient une reconnaissance de mes recherches sur le tennis. Aujourd'hui INTERNET a pris le relais et reste le réseau de distribution le plus important qui manquait à mes recherches tennistiques.

Retour au sommaire

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&